Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118308
CONSTRUCTION 
nous ayons ä voüter une salle divisäe par une rangäe de piles, et dont 
le plan, ällune de ses exträmitäs, nous donne, entre la pile A et la pile 
B, un espace beaucoup plus large que celui restant entre la pile B et le 
mur GD. Dos lors nous aurons des voütes en arcs dlogive telles que 
  V 
N" f 
l'indique notre figure. Nous rabattons Farc-doubleau EF, qui nous 
donne l'arc en tiers-point EGF; nous rabattons l'arc ogive EI, qui nous 
donne l'arc legerement, brise EHI; nous rabattons l'arc ogive KL, qui 
nous donne le demi-cercle KML; nous rabattons Parc-doubleau PN, 
en tracent cet arc de maniere que la clef soit un peu au-dessous du 
niveau de la clef de l'arc ogive KL, et que sa courbe se rapproche du 
plein cintre pour conduire l'oeil, sans brusques changements de niveau. 
des grandes voütes comprises entre AB aux voütes plus elroites et plus 
basses comprises entre la pile B et le mur GD. Il est utile alors de sur- 
elever la naissance de cet arc-doubleau PN, Il est rabattu en PON. C'est 
ce besoin clleviter les brusques changements de niveau dans ces diffe- 
rents arcs qui nous afait legerement relever la clef de l'arc ogive E1 
au-dessus du plein cintre. On voit ainsi que, du grand arc-doubleau 
compris entre la pile A et B jusquiau petit arc-doubleau compris entre 
la pile B et le mur, les clefs RMOH et G des arcs soit doubleaux, soit 
ogives, sabaissentsuccessivement et par une transition presque insen- 
sible a l'oeil en execution. 
Il siagit maintenant de supposer les sommiers de ces divers arcs sur 
le chapiteau de la pile B; nous presentons (fig. 49 bis) les formes de ces 
sommiers. En A, est. le sommier de Farc-doubleau marque EF sur la 
ÜSUPG PTÜCÜCIBHÜB; 011 B, le second sommier avec les deux coupes des 
arcs ogives E1; en G, le troisieme sommier dont le lit superieur est 
complelement horizontal; en D, le quatrieme sommier avec les coupes 
des deux aros-doubleaux PN, des deux arcs ogives KL et de l'arc-dou- 
bleau reunissant la pile A a la pile B. On remarquera les renforts R. qui 
sont laisses dans les assises des sommiers, derriere les claveaux libres,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.