Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118266
[ CONSTRUCTION ]  90  [ VOUTES ] 
1e second centre de Farc-doubleau, et tragons la seconde branche EG. 
C'est ainsi que sont traces les arcs des premieres voütes gothiques sur 
plan harlongl. Donc les courbes des arcs ogives et arcs-doubleaux 
citant les mornes, leurs coupes sont pareilles et leurs sommiers ne 
presententaucune difficulte de trace. Voyons maintenant a tracer ces 
sommiers. Soient (fig, 48 bis) AB la directrice de Parc-doubleau, AC les 
directrices des arcs ogives. A est pose sur le nu du mur. De ce point 
A, prenant sur la ligne AB une longueur AD egale a Fepaisseur du cla- 
veau de Parc-doubleau, et considerant AD comme rayon, nous formons 
le demi-cercle D'DD". Nous tracons alors la coupe de larc-doubleau 
sur plan horizontal. Nous tirons deux paralleles EF aux directrices AC 
d'arcs ogives, en laissant entre ces parailleles une distance egale a la 
largeur des claveaux d'arcs ogives. Ce sont les projections horizontales 
des arcs ogives. Prenant les points G de rencontre des lignes d'axes 
des arcs ogives avec la demi-circonference D'DD"' comme l'intrados 
des arcs ogives, nous tracons la coupe de ces arcs ogives sur plan 
horizontal. Nous avons alors le litinferieur du premier sommier. Dans 
les vides qui restent entre la demi-circonference D'DD" et les arcs ogi- 
ves enH, nous faisons passer les colonnettes qui sont destinees aporter 
les formerets. Le contour du lit inferieur du premier sommier obtenu, 
nous pouvons tracer (seulement alors) le tailloir du chapiteau, soit en 
retour dequerre, comme l'indique IKL, soit en etoile, comme l'indi- 
que  Sous ces tailloirs, on peut ne mettre qutun seul chapiteau 
et une seule colonne M, puisque notre intention est de reunir autant 
que possible les arcs en un faisceau etroit. Ce chapiteau, qui est une 
console, une pierre en encorbellement soulagee par la colonne isolee, 
fait sortir trois corbeilles d'un astragale unique. Il nous faut rabattre 
1 On remarquera, en effet, que ces premiäres voütes sont, comparativement ä celles 
du milieu du xlu" siäcle, assez plates, et que leurs arcs-doubleaux se rapprochent du 
plein cintre Plus tard, ces voütes parurent trop peu solides; on donna de Faiguitä aux 
arcs ogives, ou bien on surfäleva leur naissance, afin de pouvoir ülever les clefs des arcs- 
douhleaux. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.