Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112784
CIIATEAU 
de la Seine, en se faisant suivre dune llottille. pouvait, en deux jour- 
nees de marche, investir la capitale de la Normandie et s'approvi- 
sionner de toutes choses par la Seine. Planter une forteresse a cheval 
surle fleuve,- entre les deux places de Vernon et de Gisors, en face d'une 
presquile facile a garder , detait intercepter la navigation du fleuve, 
couper les deux corps d'invasion, renflre leur communication avec 
Paris impossible, et les mettre dans la facheuse alternative detre battus 
separement avant (Parriver sous les murs de Rouen. La position ifetait 
donc, dans des circonstances aussi defavorables que celles ou se trou- 
vait Richard, parfaitement choisie. La presquiltz de Bernieres, situee 
en face des Andelyfs, pouvant etre facilement relranehee a la gorge, 
appuyee par une place "lies-forte de l'autre cote du tleuve, permettait, 
Fetablissement d'un camp approvisionne par Rouen et que l'on ne 
pouvait songer a forcer. La ville de Rouen etait couverte, et: Philippe- 
Auguste, s'il eut eu l'intention de marcher sur cette place, ifaurziitpu le 
l'aire sansjeter un regard dinquietude sur le chateau Gaillard qu'il lais- 
sait entre lui et la France. Cette courte description fait. (lejit connaitre 
que Richard etait mieux qu'un capitaine d'une bravoure emportee. 
Voici comme le POl-ZIIIgIO-HOPITIZIIIÜ disposa l'ensemble des (lefenses 
de ce point strategique (fig. 10). A Pextremite de la presquile A, du 
cote de la rive droite, la Seine cotoie des escarpements de roches 
crayeuses fort elevees qui zlominent toute la plaine (Yalluvion. Sur un 
ilot B qui divise le llcuve, llicharrl elevadüihord un fort octogone muni 
de tours, de fosse set de palissadest; un pont de bois passant a tra- 
vers ce chatelet unit les deux rives. A textreinite de ce pont, en G, sur 
la rive droite, il bätit une enceinte, large tete de pont qui fut bientot 
Lrs part 
ies infüricures 
cet ouvrage existent 
 Endroit la vile d'Audeli, 
Droit en mi Sainne, aune ÜOUJ 
Qui comme un cerne esl reondeli: 
 Et est de chacune partie  
Sainue purfnnde et espnrlie. 
Cela ilete, qui s'en eleve. 
Est si haute äLl-ÜOSSÜS de l'en: (l'eau). 
lue Suinne ar nule cretine crue) 
1321 povoir dPi faire alaine, ( 
Ne jusqu'au plein desus reclorre. 
Li Roy Ilicliart Pot fuitle elurrf, 
A eui ele estoit loule quille, 
De forz murs ä la circuilo, 
Bien crenelez d'envie unuvelc. 
En mit et une tour trop bvlü; 
Le baille (l'enceinte extäi-icure) et le nlaisonuemeilt 
Fu uloumez si richement 
Aus pierres metre et asseoir, 
Que c'iert un diiduit du venir. 
Point i et qui la ruhcli, 
Pour passer Saiuue fi Ancleli 
Qui 151 exidruit est grant et liere. n 
(Guill. Guiart, Branche des roy. lignages, vers 3162
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.