Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112773
CHATEAU 
Andelys (levoile une partie des talents militaires de Richard. Un est trop 
dispose a croire que cet illustre prince nkitait. qu'un bataillcui- brave 
jusque la temcrite; ce n'est. pas seulement zivec les qualitcs d'un bon 
soldat, payant largement de sa personne, qu'on acquiert dans l'histoire 
une aussi grande place. ltichard (ztait mieux qu'un Charles le d'enne- 
raire : c'etait un heros d'une bravoure a toute epreuve; c'etait encore 
un habile capitaine dont le coup (l'oeil etait sur, un ingänieur plein de 
ressources, experimente, prevoyant, capable de devancer son siecle, 
et ne se soumettant pas a la routine. Grace a l'excellent travail de 
M. A. Deville sur Chateau-Gaillardt, chacun peut se rendre un compte 
exact des circonstances qui dettermineifent la construction de cette forte- 
resse, la clef de la Normandie. place frontiere capable (Tarreter long- 
temps Pexeeution des projets ambitieux du roi francais. La rive droite 
de la Seine ctant en la possession de Philippe-Auguslef jusqu'aux Ande- 
lys, une armee francaisc pouvait, en une journee, se trouver au coeur 
de la Normandie et menacer Rouen. Sapercevant trop tard de ce dan- 
ger, Richard voulut en garantir sa province du continent. Avec ce coup 
(l'oeil qui irappartienit. qu'aux grands capitaines, il choisit l'assiette de la 
forteresse destinee a couvrir la capitale normande, et une fois son pro- 
jet arrete, il en poursuivit Fcxeeution avec une tenacite et une volonte 
telles qu'il brisa tous les obstacles opposes a son entreprise, et qu'en 
Un an, non-seulement la forteresse fut batie, mais encore un systeme 
complet d'ouvrages defensifs fut applique, avec un rare talent, sur les 
rives de la Seine, au point ou ce fleuve peut couvrir Rouen contre une 
armee sortie de Paris. Nous trouvons encore la les qualites qui distin- 
guent les fortifications normandes, mais mises en pratique par un 
hfHnme de gcnie. Il s'agit ici non de la defense d'un domaine, mais 
d'une grande province, d'un point militaire aussi bon pour protcger 
une capitale contre un ennemi que pour le surprendre et l'attaquer, et 
cela dans les conditions de delimitation de frontieres les plus defztxio- 
Fables. Nos lecteurs voudront bien nous permettre des lors de nous 
ätendre quelque peu sur la position et la construction du chateau 
Gaillard. 
De Bonnieres a Gaillon, la Seine descend presque enligne droite vers 
le nord-nord-ouest. Pres de Gaillon, elle se Lletourne brusquement vers 
le nordsestjusquäiux Andelys, puis revient, sur elle-mente et forme une 
Pfesqifile, dont la gorge n'a guere que deux mille six cents metres 
(l'ouverture. Les Francais, par le traite qui suivit la conferencc d'lssou- 
ÜHH, possedziient sur la rive gauche Vernon, Gaillon , Pacy-sur-Eure; 
Sllr la rive droite, Gisors, qui etait une des places les plus fortes de cette 
Partie de la France. Une armec dont les corps, reunis a lilvreux, aVer- 
non et a Gisors, se seraient simultanementxportes sur Rouen, le long 
cl 
cluitefzze Gaillard et (In sidge qu' 
A. Duvillc. Rnur-n, 13H). 
il soutint conlre 
Philippe- 
Jlugusle, en 1203
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.