Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112708
[ (LBATEAU ]  '76  
leurs services plus cher aux rivaux de 
commune avec eux : 
leur seigneur et de faire cause 
u Li Reis se fia as deniers f, 
u K'il ont il nxincs, 51 sesticrsg 
u En Normmidie trespassa (lmssa), 
u Mult ont 0d li grnnt gent e a 
u 0d granz toncls, ofl grant charrni, 
u Fet li denier porter od sei. 
a As chastelains et as barons 
a Ki orent turz (donjons) e forz maisons, 
a As boens guerriers et as marchis " 
a A tant done e tant promis, 
u Ke li Dus Robert unt lessie, 
a Et por li Reis l'unt gucrreie. n 
C'est ainsi que, par suite de l'organisation feodale, intime en Nor- 
mandie, ou l'esprit national s'etait maintenu beaucoup Inienx qu'en 
France, les seigneurs etaient chaque jour portes a rendre leurs cha- 
teaux de plus en plus forts, afin de s'affranchir de toute (lependanrfi 
et de pouvoir dicter des conditions a leur suzerain. Le (zlutteau nor- 
mand du x16 sieclez ne consistait qu'en un donjon carre ou rectangu- 
laire, autour duquel on elevait quelques ouvrages de peu d'impor- 
tance, proteges surtout. par ce fosse profond pratique au sommetclun 
escarpements; (fetait la le veritaltle poste normand (le cette epoqne, 
destine a dominer un territoire, a fermerun passage ou a contenir la 
population (les villes. Des chateaux munis de defenses aussi etendues 
que celles (FArques etaient rares; mais les barons normands, (leve- 
nant seigneurs feiotlaux, en Angleterre ou sur le continent, se virent 
bientot assez riches et puissants pour augmenter singulierement, les 
dependances du donjon, qui dans l'origine etait le seul point serieu- 
sement fortifie. Les enceintes primitives, faites souvent de palissades, 
furent remplacees par des murs tlanques de tours. Les plus anciens 
documents ecrits touchant les manoirs et meme les chateaux (docu- 
ments qui en Angleterre remontent au X118 siecle) designent souvent 
la demeure fortitiee du seigneur par le motaula, hall. C'est qu'en effet. 
ces sortes (Petablissements militaires ne consistaient qu'en une salle 
defendue par d'epaisses murailles, des creneaux et des contre-forts 
munis dechauguettes ou de breteches flanquantes. Les (lependances 
(le la demeure seigneuriale n'avaient relativement qu'une importance 
minime; en cas d'attaque serieuse, la garnison abandonnait bientot 
les ouvrages exterieurs et se renfermait dans le donjon, dont les 
moyens defensifs etaient formidables pour Fepoque. Pendantle cours 
a Le mi de France, ÜÜ" de CÜfWmPre les vassaux du duc Robert de Normandie (Roman, 
de Rou, vers 15960.) 
2 Il avait de l'or f: boisseaux. 
3 Biarquis, seigneurs chargäs de la däfense des marchgg m1 ffQnübrpg
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.