Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112677
 73  L GIIATEAU j 
plateau exterieur au moyen d'un pont pose sur des piles isolees. Cette 
cantree, savamment combinee, passe sous une tour et un long passage 
voüte bien defendu et battu par le donjon, qui, par sa position oblique, 
masque la cour du chäteau pour ceux qui arrivent du dehors. Ce don- 
jon est (l'ailleurs remarquablement plante pour commander les dehors 
du cote de la langue de terre par ou l'on peut approcher du fosse de 
plain-pied; ses angles viennent toucher les remparts de l'enceinte, ne 
laissent ainsi qu'une circulation tres-etroite sur le chemin de ronde 
et dominent le fond du fosse. L'ennemi, se füt-il empare de la cour L, 
ne pouvait monter sur la partie des remparts M, et arrivait difficile- 
ment a la poterne K, qui etait specialement reservee a la garnison ren- 
fermee dans le donjon. En P etait un ouvrage dependant du donjon, 
surmontant le passage de la poterne, et qui devait se defendre aussi 
bien contre la cour interieure O que contre les dehors. Cette cour 
avait plusieurs issues qu'il etait impossible a des hommes non fami- 
liers avec ces detours de reconnaitre; car, outre la poterne K du don- 
jon, un escalier souterrain communique au fond du fosse, et permet 
ainsi a la garnison de faire une sortie ou de sechapper sans etre vue. 
Nous avons indique en N, sur notre plan, les nombreux souterrains 
tailles dans la craie, encore visibles, qui se croisent sous les remparts, 
et sont destines, soit. a faire de brusques sorties dans les fosses, soit 
a empocher le travail du mineur du cote oii le chäteau est le plus 
accessible. De la porte D a la poterne K, le plateau sur lequel est assis 
le chateau d'Arques s'eleve graduellement, de sorte que le donjon se 
trouve bäti sur un point culminant. En dehors de la poterne K, sur la 
langue de terre qui reunit le promontoire au massif des collines, 
etaicnt eleves des ouvrages de terre palissades dont il reste des traces 
qui, du Peste, ont du etre moditiees au xve siecle, lorsque le chateau 
fut muni d'artillerie. 
La place d'Arques etait a peine construite, que le duc Guillaume dut 
Fassieger, son oncle s'etant declare ouvertement contre lui. Ne pouvant 
tenter de prendre le chateau de vive force, le bätard de Normandie prit 
le parti de le bloquer. A cet effet, il Fit. creuser un fosse de contrevalla- 
lion qui, partant du ravin au nord-ouest, passait devant la porte nord 
du chäteau, descendait jusqu'a la riviere de la Varenne, et remontait 
dans la direction du sud-est, vers le ravin. Il munit ce fosse de bas- 
tilles pour loger et proteger son monde contre les attaques du dedans 
ou du dehors : 
aDe fossez e de hcrigun 
a Et. de pel list un chastcillun 
u E1 pid del teltrc en la valläe, 
a Ki garda tute la cuntrvie : 
n Ne pristrent puiz cels del chastel 
u Ne buüs ne vache ne väel. 
u Li Dus tel chastelet i Iist, 
a Tant chevaliers e tel i mist
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.