Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112556
CHATEAU 
saire a la vie d'un chef et de ses hommesk Nous ne pouvons donner le 
nom de CILÜZGHZL qu'aux demeures fortifiees bäties pendant la periode 
feodale, dest-a-dire du X2 au XVIe siecle. Ges demeures sont d'autant plus 
formidables qu'elles s'elevaient dans des contrees ou la domination 
franque conservait avec plus de purete les traditions de son origine 
germanique, sur les bords du Rhin, de la Meuse, dans le Soissonnais et 
Flle-de-France, sur une partie du cours de la Loire et de la Saone. 
Pendant. la periode carlovingienne, les princes successeurs de Char- 
lemagne avaient fait quelques efforts pour s'opposer aux invasions des 
Nürinands : ils avaient tente a plusieurs reprises de (lefendre le cours 
des fleuves; mais ces ouvrages, ordonnes dans des moments de detresse, 
construits a la hate, devaient etre plutot des postes de terre et de bois 
(lue des chäteaux proprement, dits. Les nouveaux barbares venus de N01"- 
Vege ne songeaient guere non plus a fonder des etablissements fixes au 
milieu des contrees qu'ils devastaient; attires seulement par l'amour 
du butin, ils sempressaient de remonter dans leurs bateaux des qu'ils 
avaient pille une riche province. Cependant ils s'arreterent parfois sur 
131110161116 promontoire, dans quelques iles au milieu des fleuves, pour 
mettre äiPabri le produit des pillages, sous la garde d'une partie des 
hommes composant Yexpedition; ils fortifiaient ces points deja defen- 
dus parla nature, mais ce ifetait encore la que des camps retranclies 
Plülül que des chäteaux. On retrouve un etablisseinent de ce genre sur 
168 cotes de la Normandie, de la Bretagne ou de l'0uest, si longtemps 
ravagäes par les pirates normands : c'est le Haguedike, situe a Pextremite 
ÜOPd-Ouest, de la presqu'ile de Gotentin, aupres de l'ile d'Aurigny. a Un 
w ifetranchement ou fosse d'une lieue et demie de long separe ce pro- 
-f montoire du continent; c'est la le Hagziedilce  Il se peut que le 
ft Hllguedilce, ou fosse de la Hague, soit anterieur a Pepoque normande; 
ff mais les pirates ont pu se servir des anciens retranchements du pro- 
" montoire, et en faire une place de retraite.  
ungofägtlfilä Xe siecleles Normands furent definitivement etablis sur 
fortiggesle u territoire de la France, ils construisirent des demeures 
, Gli Ces residences conserverent un caraotere particulier, a la 
' Gregoire de Tours parle de plusieurs chateaux assiägüä P2P fÜYmÜÜ de Theodorih" 
fi Ensuite (dit-il, livre III) Chastel-Nlarlhae fut assiege (dans le Cantal, arrondissement (le 
fi illauriac), Tune obsessi illeroliacensis cas-tri... Il est entoure, r10I1 PHI" 11H ml"? mals Par 
n un rocher taille de plus de cent plais de hauteur. Au milieu est un grand etang, dont 
K l'eau est tries-bonne a boire; dans une autre partie sont des fontaines si abondantes, 
" qu'elles forment un ruisseau d'eau vive qui seehappe par la 110110 C10 10 Place; Cl 595 
H remparts renferment un si grand espace, que les habitants y cultivent des terres et y 
" recueillent des fruits en abondance. v Ou le voit, cet etablissement presente plutot leS 
caracteres d'un vaste camp retranche que d'un chäteau proprement dit. 
2 Exbddit. des Normands , Par M. Depping f liv. lV, chaP. 111.  Recherches sur 
le Haglwdike et les prem. äiablissem. milit. des Aformands sur nos cäles (illeün. de la S00- 
des antiq. de Norznandie, annees 1831-33, par M. de Gerville).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.