Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112502
[ CHARPENTE 1  56  
ces pans de bois et de" leurs remplissages, de plalras ou de brique, sur 
les abouts des poutres maiiresses. (les poutres, etant retenues dans le 
pan de bois ou le mur interieur, brident tout le systeme et Fempechent 
de baseulein- ll est facile de voir que l'on gagnait ainsi sur la voie pu- 
blique, a chaque otage, un, deux ou trois pieds qui profitaient. aux lo- 
caux destines a l'habitation. Ces encorbellements successifs formaient. 
encore des abris qui protegeaient, les pans de bois, les devantures des 
boutiques et les passants contre la pluie. Ils n'avaient que Yinconve- 
nient de rendre les rues etroites tries-sombres; mais il ne semble pas 
que, dans les villes du moyen fige, on eut, a cet egard, les memes idees 
que nous. 
 Lorsque les maisons presentaient sur la rue leur petit cote, c'est-a- 
dire lorsque le terrain qu'elles occupaient etait plus profond que large, 
les pans de bois de face se terminaient par un pignon et non par une 
croupe. Ce pignon nktait que la premiere ferme du comble, le plus 
souvent posee en saillie sur les bouts des sablieres, afin de former une 
sorte (l'auvent (lestine a proteger la facade contre la pluie. (les dispo- 
sitions, ainsi que celles relatives aux pans de bois de face, elant deve- 
loppees dans le mot MAISON, nous y renvoyons nos lecteurs. 
Qllillll, HUX Charpentes des planchers, elles sont generalement fort 
simples pendant le moyen äge; peu ou point xfenchexielr-ures, mais 
des poutres posees de distance en distance sur les murs de face ou de 
refend, et recevant les solives restant apparentes comme les poutres 
elles-memes (voy. PLAFOND). 
On savait deja cependant, au xve siecle, armer les pieces de 
-l)ois horizontales de maniere a les empecher de flechir sous une 
 
FOVPI 
charge. La tribune des Orgues de 1a Qathädfale d'Amiens, qui date de 
cette epoque, repose sur une poutre armee avec beaucoup d'adresse; 
cette poutre a 15 metres environ de portee, et elle est fortement 
chargee. Nous donnons (fig. 39) une autre poutre armee de la grande 
salle du jzhäteau de Blain en Bretagne, bäti 51 la {in du xive siecle 
par le connetable Olivier de Glisson, et repare vers 1475. Cette 
poutre armee se compose de deux horizontales A et B; celle B plus 
large que celle A, de maniere ä former lambourdes pour recevoir
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.