Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1116995
 503  [ CONDUITE ] 
de combles recevant les eaux pluviales, les architectes songerent tout 
d'abord a se debarrasser des eaux par le plus court chemin, cfest-a-dire 
en les faisant couler des cheneaux sur les chaperons des arcs-boutants 
jusqu'a des gargouilles tres-saillantes qui les rejetaient sur le sol 
en dehors du perimetre de Pedifice. Divisant ces eaux en une infinite 
dejets, ils diminuaient considerahlement ainsi leur elfet destructif. Ce 
 f 
, 
  
ÄÄIIÜJIIWiLNIäI arnizqifh;  
5L 
moyen, qui est toujours le meilleur lorsque les materiaux employes 
dans les parties inferieures des batisses sont solides et ne craignent 
pas la gelee, qui permet de s'assurer continuellement de Fetat des 
conduites, puisqu'elles sont a l'air libre, est desastreux lorsque la pierre 
employee dans les soubassements est gelive ou poreuse; car alors cette 
quantite de cascades, mouillant les parements inferieurs, ne tardent 
pas a les salpetrer et meme a les detruire. Ces inconvenients furent 
reconnus evidemment par les architectes du X111" siecle, puisque, dans 
plusieurs grands edifices de cette epoque, nous voyons les conduites 
fermees verticales remplacer les gargouilles. En Normandie et en 
Picardie, ou le climat est humide et les materiaux sensibles a la gelee, 
les conduites d'eau furent adoptees des 1230 environ dans certaines 
eglises. A Bayeux, nous voyons les arcs-boutants de la nef amener les 
eaux des combles superieurs dans des conduites de plomb incrustees 
dans les contre-forts. Ces conduites sont apparentes ou masquees de 
deux en deux assises; elles se trouvent ainsi protegees contre les 
chocs exterieurs, et visibles cependant s'il survient une rupture. 
Voici (Hg. 2) en A le plan de cette disposition, en B Felevation des 
111.  64
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.