Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1116695
 475  [ (LOU ] 
quand les clous fälaient enfoncä-s directement dans le bois, pour relier 
des huis, et qu'ils ne portaient pas sur des bandes de fer, telles que 
x, 
 qfffx 
.1! 
FNQL 
5 
  E 
ä 
  iä 
z. 
pentures, äquerres, etc., la täte, enfoncäe 51 coups de marteau, äraillzait 
le bOIS ou ne le joignait pas hxactement; on posa entre cette täte et le 
(a 
 
AQÄXÜ 
 
w  ü KXXXXXXÜNXQ Nxxx  
bois une rondelle de fer battu legerement modelee, le creux pOSC du 
cote du bois, afin de faire ressort et de joindre exactement les teles 
de clous aux planches, comme on place aujourd'hui des rondelles sous 
les ecrous des boulons. Seulement les serruriers d11 moyen äge don- 
noient s; ces rondelles des formes variees g plus barbares apparemment 
que ceux de notre temps, ils ne pensaient pas qu'une necessite de 
metiei- düt exclure l'art comme une superfluite inutile. A dater du X111" 
siecle, les exemples de clous munis de rondelles sont si frequents et 
si varies, que nous ne pouvons que choisir quelques-uns des plus re- 
nlarquables. Ces rondelles sont composees d'une petite plaque de fer 
battu tres-mince, percee au milieu d'un troujuste assez large pour 
laisser passer la tige du clou, dont le collet vient forcer la rondelle 51 
s'appliquer sur le bois. Celle-ci ayant presque toujours sa concavile 
du cote du bois, il en resulte qu'en frappant sur la tete du clou pour 
l'enfoncer, on fait. penetrer les extremites de la rondelle dans les fibres 
du bois, de maniere a ne pas presenter sur la surface des planches des 
asperites ou saillies de nature a ecorcher les mains ou a arreteif la 
poussiere. 
La figure 7 donne plusieurs exemples de ces clous ä rondelles : le 
QIÜEÜ  provient de la porte meridionale de leglise de Schelestadl, 
T1111 siecle; le clou B, en notre possession, provient d'une porte de 
dfucassonne, X1118 siecle; le clou G, d'une porte de Rouen; 16 C_1011 11 
fine P0116 de Feglise de Flavigny (Gote-dUr). On alla plus loin : on
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.