Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1116671
 473  L CLOU "j 
tetes richement ciselees qui en font des objets d'art d'une grande 
valeur. Cette habitude fut suivie pendant A 1 
le moyen äge, et il nous reste un grand  
nombre de vantaux de portes de cette    
epoque dont les ferrures ou les plaques   i; 
de bronze sont retenues au bois par des  a 
clous dont les tetes sont d'un travail Vffäffwf  
remarquable. Lors meme que ces petites 
pieces de forge sont simples comme  
forme, elles conservent toujours la trace   
d'une fabrication soignee. Nous avons  i; 
entre les mains quelques clous provenant      
des vantaux vermoulus de la grande porte  j f i; 
de Feglise abbatiale de Vezelay, qui, au {Mit 
point de vue de la fabrication, sont d'un l, 
grand interet, et sont evidemment une  
tradition antique. Ils se composent (fig. l l) lit, 
d'une tete en forme de capsule hemisphe- i lit 
rique, munie dans sa concavite d'une lon- il m; 
gue pointe. Cette tete, tres-mince, et sa  
tige, sont de fer; une seconde capsule A de   
cuivre jaune, de Fepaisseur d'une carte V 
a jouer, enveloppe exactement la tete de  
fer de maniere a presenter, a Pexterieur, il 
      
Ces clous, que nous croyons appartenir {i i  
au x12 siecle, sont bien forges, et la cap- 
sule de bronze parfaitement ajustee sur la tete du clou. Un point 
de soudure retient celle-ci sur le fer. Nous pensons que l'on enfoncait 
dtabord le clou dans le bois et que l'on 
appliquait ensuite la capsule de bronze, 2, 
car on ne remarque sur celle-ci aucune 
de ces traces que les coups de marteau (Qqglgilmmx 
y eussent laissees. Quelquefois ces reve-  w m5, 
tements de cuivre sur les tetes de clous qät; ä? 
de fer sont fondus et ciseles, representant M  mi, t1 QNFU  i, 
habituellement des mufles d'animaux. fffffiw  
La belle porte revetue de bronze qui  
existe encore du cote meridional de la 0dl'iit,iif'i .1 
cathedrale dlfkugsbourg (porte dont la {L ditliiwxii m 
plupart des panneaux appartiennent a une 
epoque fort ancienne, vif ou VIIle siecle), et qui fut remontee au X110, 
presente une serie de clous appartenant a cette derniere epoque, dont 
les tetes figurent des masques humains de bronze (fig. 2). Ges traditions 
Cette figure est de la grandeur de l'original,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.