Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1116000
CLOC 
HER 
406 
voit (tig. 85) que les deux derniers etagfes de la tour sont identiques : 
or il arrive souvent que ces tours possedent jusqua six etages pareils 
ainsi superposes; cela donne ä ces editices un aspect monotone qui 
fatigue: on ne sait quel est celui ou ceux de ces etages qui contiennent 
des cloches, ou s'ils n'en contiennent pas tous. Les clochers du Bhin 
iront. ni commtziitzeiiieiit ni lin, et l'on ne comprend pas pourquoi la 
construction comporte tant dkätziges, ou pourquoi elle sarrete au cin- 
quienle ou au sixieme plutot qu'au (leuxieme. Les (touronnements ne 
se relient d'aucune maniere avec les etages (farres. Il y a la un manque 
total de gout et du sentiment des proportions bien eloigne de nos con- 
ceptionsfrancaises de la ineme epoque, dont. toutes les parties se lient 
avec art, et auxquelles il ne semhle pas qu'on puisse rien retrancher 
ni rien ajouter. 
Puisque nous venons de faire une excursion hors de lflrance, nous 
parlerons aussi des clochers de Provence. qui ne sont pas plus fran- 
cais que les clochers du Rhin. Si les arts de  et des cotes de 
l'Adriatique avaient eu sur les hords du Rhin une puissante intluence, 
les monuments romains qui couvraient le sol de la Provence regnaient 
encore en maitres dans cette contree au xue siecle. Les Romains de 
lantiquite n'avaient pas construit de  mais ils avaient erige 
certains monuments votifs ou funerairtrs, cmnme celui de Saint-lteiiii 
par exemple, qui, a la rigueur, pouvaient tournii- des types de clochers 
aux architectes du moyen tige. Geux-ci, a defaut dautres traditions ou 
intluences, ne manquerent, pas de prendre pour inodeles ces debris de- 
l'architecture romaine. Nous trouvons, plante sur le pignon de la tag-ade 
de lkiglise de Molleges (Bouches-du-Rhfine), un petit clocher du xn" 
siechi, qui reproduit assez exactement, quoique d'une maniere har- 
lizire, le monument antique de Saint-llcnii. Le clocher de Molleges n'a 
pas plus de 2m,06-a sa base hors (euvre : il se compose d'un etage 
porte. sur quatre piliers reunis par quatre archivoltes. et d'une lanterne 
sur plan circulaire. 
 ÄT    
 
Nous donnons : (fig. 86) le plan de Fätage inferieur, (fig. 87) le plan 
de la lanterne, et (Hg. 88) Pälävzltion geoxncätrule de ce clocher, dont. 
l'unique cloche ätail suspmdue au centre de la lanlvrne circulaireä 
f M. Rävoil a 
bien voulu nous donner h: 
elevä exact de ce clocher.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.