Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115867
CLO CHER 
392 
visibles. On enliwerait a la faqaflfi de la cathetlrztls? (le. Reims ses (leu); 
tours, (fest-il-dirta ses deux etages de betfrois, qu'on ne skipercovrait, 
pas, en voyant les constructions restantes, qu'il leur manque un com- 
plement, necessaire et prevu. L'architecte de tcglise de Saint-Nicaise 
sut. evitei- ce grave defaut de composition, et, bien que ses deux clo- 
chers, (fonformement, au mode adopte vers le milieu du X1116 sieele, 
fassent. partie de la faearle et portent sur la premierc travee des colla- 
terziux, ils marquent carrement leur place (les la base (le Pedifice. 
Nous donnons (lig. 751 l'un de ces deux (rlochers, semblables entre 
euxt Au-(lessus du eoltateral etait un filage votite. zijourtä, laissant 
passer la lumiere a travers la fPHCflPP de la premiere travee de la nef. 
De la place situee en avant. du portail, on apercevait. a travers les 
l'enetres A de cette salle de premier etage. les arcs-boutants de la nef. 
La votite de la salle de premier filage etait tilevee exactement a la hau- 
teur de la voüte du vaisseau principal. et permettait ainsi d'tielaire1' la 
premitfre. travtäe de la net Rien n'est plus simple et mieux tierit qu'une 
pareille disposition, qui fait parfaitement, voir la structure de lkiglistr et 
qui laisse a la tour son CZIPEIClÄHPÜ fläinnexe. Des contre-forts, depotlrvus 
d'ornements inutiles, montentjusqtrit la  B, qui regnziit de 
niveau avec (76ll0 de la ilef. (l'est sur ces contre-tells que sont portes 
les pinacles qui accompagnent quatre des certes de lectogontä du bettroi. 
Ces pinacles sont a deux etages, l'un carre, pose iliagtunaleliienl comme 
ceux de la tour de Laon (lonnee ci-dessus ttig. 73), l'autre a huit pans. 
ljne grande tleche surmonte tetage octogone, et quatre petites pyra- 
mides couronnent les pinacles. Deux galeries a jour G passant. l'une 
innnediziteinent derriere le grand pignon de la nef, et l'autre en zirriere, 
reliaient les deux tours a Illl-(Ätilgf? des beffrois. Les (rloeluzrs de Saint- 
Nitzziise nous paraissent. (ztre la plus eomplete expression du clocher 
gothique attenant aux facatles : legerete et solidite, disposition simple, 
programme exactement rempli, (YOIIStPIICtlOII bien entendue, rien ne 
manque a cette teuvre de Libergier: il ne lui manque que dättre encore 
debout pour nous permettre de leludier dans ses details. La gravure 
de la faeatle de teglise de Saiut-Nimtise est. assez parfaite pour per- 
mettre de restituer le plan de l'otage du betfroi, et ce plan n'est pas 
moinsadroitement concu que celui des clochers de Notre-Dame de 
Heims. Il presente mente, dans ses (lispositions, les qualitos (le sim- 
plicite qui manquent aux clochers de la cathetlrzilfw. 
Le plan (fig. 75 OzIs) fait voir en A la section horizontale de la tour au 
f Notre dessin est fait CPIIPPÜS une charmante gravure, trL-i-rare aujourd'hui, llutee 
de 1625 et signC-e de N. De Son, Remnis. Contrairement aux habitudes des graveurs 
de cette epoque, le cnraiztere de fediüce est reproduit avec une perfneiiuii qui ne laisse 
rien 51 desirnr, les ddtails (lnssines avec une finesse qui rappelle les meilleures gravures 
de Ciillui, la construction imiiqufic avec un soin scrupuleux. Cirtte gravure porte 0'239 
de hauteur sur 0'230 de largeur, non compris le titre et les armoiries graves en haut 
et eu bus du cadre. Une quantite de figures finement toilchäcs ri-mplissent la place en 
avant du portail. ll existe une copie de cette gravure qui lui est lnÄ-s-iiiiT-rieiirc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.