Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115807
CLOCHER 
386 
porte ses faces paralleles aux diagonales du (carre sur des tronipillons. 
Les angles de la tour carree sont termines par des pinacles ajour. Sous 
Petage octogone, en D, on i-eniarque des inedaillons sculptes incrustes 
dans une sort-e de fausse balustrade, et qui rappellent encore les rosaces 
et les bas-reliefs que nous avons vus entre les bandeaux du clocher de 
Peglise de la Gharite-sur-Loire. Il semble que ces medaillons, au nombre 
de douze, representent les signes du zodiaque (nous pensons du moins 
que telle a etc lidee de l'architecte); mais le sculpteur parait setre 
livre, dans lexecution de quelques-uns de ces petits bas-reliefs, a des 
conceptions de fantaisie. L'un des medaillons n'est, menie qu'une de 
ces ammonites fossiles comme on en trouve frequenimcnti dans les 
calcaires anciens des confins du Morvan. G'etait, une sculpture natu- 
relle toute trouvee qu'on a placee la. Quatre statues d'anges sonnant 
de Folifant, couronnees de dais, terminent heureusement. les angles du 
   second otage du beffroi; et sur 
7]  les flancs de letage fictogonal 
'    q"  liuit statues plus petitcspas- 
q,  tq   e, siseszIacconipzignent les pina- 
IV   gujgy?  je clesbi la composition generale 
imy      q. du clocher de baint-Pere est 
U! q;  Il;   remarquable, facile a coni- 
    '11  prendre. les details. tels que 
    lesqprotiülsleyt lia sculptulreqsqnt, 
 _j_ IVZEX executes aiec cette hardiesse 
 fait  et. cette franchise qui appar- 
 Wi 1.; w  _ä F tlPlllltälltoixltl style bourguignon 
       du xiiiÜ siecle. Les Ztllgltjäl, avec 
    i!  ; leurs (folonnetles (letachees de 
  ff il [t   il   la masse et reliees aux piles par 
      t.    des bagues et les tailloirs des 
  il; pas" fil    chapiteaux, rompent la seche- 
 i;   t  i  resse de ces angles et condui- 
  1'  qfrtzitm il m _ sent loeil aux silhouettes ajou- 
IH l;   1,724 rees des pinacles. Mais un des 
   , " l, f (faracteres particuliers a ce 
'  mode d'architecture, c'est que 
Jväjläm!  "wsiäü l la masse de la construction est 
 W gqyajij. Wlflpijiffkf     indepenflante de la decoration. 
 qff-"jftpliffiftfil Les piles et les parties pleines 
"A    - lfW-H sont baties en assises basses 
qui peuvent. passer pour du 
moellon pique, tandis que les bandeaux, archivoltes et colonnettes, 
sont eleves en grands morceaux de pierre poses en delit, d'une belle 
qualite et tailles avec soin. Le contraste entre la bätisse de la masse 
et la partie purement decorative ajoute singulierement ä letfet que 
produit celle-ci. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.