Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115520
CLOCHER 
358 
flecouvert et mis en pratique une fois, eut des consequences auxquelles 
18s architectes ne poserenl de limites que celles donuees par lu qunlilfä 
des maleriaux, ct encore Llepzlssaicill-ils parfois, gräce il leur (lesir 
d'appliquer le principe dans loule sa rigueur logique, (rcs limites malc- 
vielles. 
Voyons maintenant le clocher de la '_l'rinite en dehors (Hg.  Bien 
que (lejit les baies soient fermees par des archivoltes en tiers-point peu 
prononce, son aspect est roman; son (ztage supericur octogonal sous 
la fleche nous rappelle les couronnements des clochers de Brantonie 
et de Saint-Leonard, avec leurs gätbles pleins sur les grandes baies 
principales, et les pinaclcs des clochers de l'0uest. Les archivoltes de 
ces pinacles, ainsi que celles de Farcaturte sous la pyramide, sont plein 
(fintre. Nlais la pyramide (ievient tries-algue; elle est renforctte de nerfs 
saillants sur ses angles et sur le milieu de ses faces; elle n"est plus 
batie de moellons, conformtäinenl a la vieille tradition romane, mais de 
pierres bien appareillees, et ne porte, dans cette enorine hauteur, que 
0"',50 (llipaisseur a sa base et 0m30 a son sommet. 
Nous donnons (tig. 57) le plan horizontal du clocher de la Trinite pris 
au niveau des pinacles. Ceux-ci, comme le (lemontre ce plan, sont 
portes sur des colonnettes alternativement simples et renforctäes d'un 
petit pilier carre; leur plan est. circulaire. C"est encore la un dernier 
vestige des traditions du Perigord. Un observera que l'escalier de pierre 
 accole a la tour ne monte que jilsqiiätu-flessus de la voüte de Fetage 
infcrieur ttig. 3331"). Gonformtiment. aux habitudes FOURNIES, on ne lIlOIl- 
tait dans le beffroi de charpente que par des echelles de bois. 
Du clocher de la Trinite de "Vendome, nous sommes amene au vieux 
clocher de la tzathedrzile de Ghartres, le plus grand et certainement le 
plus beau des monuments de ce genre que nous possedions en France, 
Admirablemeiit construit en materiaux excellents et bien choisis, il a 
subi deux incendies terribles et a vu passer sept siecles sans que sa 
masse et les details de sa construction aient subi däilterations zippa- 
rentes. Mais, avant de decrire ce dernier clocher, il est bon de faire 
connaitre ses diverses origines. 
Nous avons vu qu'a Vendome ÜHHUPHCQ des monuments de lTluest 
 faisait encore sentir. A tlhartres, cette intluence est moins sensible 
qu'a Vendome; mais, diun autre cote, les styles normand et. de Plie-de- 
Frauce prennent une plus grande place. Jusqu'au X1118 siecle, les (xlo- 
chers normands qui ne sont pas poses sur la croisee des eiglises mon- 
tent de fond, ainsi que les clochers de l'0uest. Ce sont des tours carrees 
renforcecs de contre-forts peu saillants, etroites comparativement a 
leur hauteur, percees de baies rares dans les substructioils, decorees 
darcatures ziveugles sous les beffrois, et presenlant, au sommet, une 
suite d'otages degale hauteur, termines par des pyramides carrees. 
Les deux beaux clochers de leglise tlhbütlfllP de la Trinite a Gaen, 
ceux de la cathedrale de Baycux, conservent, nuilgre les adjonctions
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.