Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115492
355 
CLOCHER 
pour porter en loute securile le pilier central B, deux arcs croises, 
concentriques E1 la voüle, viennent reposer sur les murs de Fetgge 
inferieur, et, utin ileviler le relevement de ces deux ares croises sous 
la charge du pilier, quatre arcs-boulants, sortes dkätresillons indiques 
sur notre coupe (fig. 53), aboutissent sous les bases des colonnes D 
des quatre piles engagees. 
X    
 D  
 13   
 fm  
    
  
Il serait. difficile de bien faire comprendre ce systeine de construction 
sans l'aide d'une figure; aussi nous donnons (fig. 55) une vue perspec- 
tive de cet etage a Pinterieur. En E, sont les deux arcs croises sur l'ex- 
trados de la voüte et portant le pilier centrait ; en F, les arcs-boutants 
aboutissant. sous les bases des colonnes engagees H des piliers adossäs 
aux murs; en G, des portions de mur etresillonnanl le systeme d'arcs. 
Les pans coupes J de la voüte inferieure en aires de cloitre ne sont 
pas inutiles : ils tiennent, lieu des pieces de charpente que l'on place 
aux angles des cnrzqfures, et que l'on (lesignc sous le nom de gousscts; 
ils empectient le roulement de tout le systeme, relient, et etresillonnent; 
les zingles de la base en magonnerie. Des moyens si puissants (levaient 
avoir un motif. Ce motif ctait de porter, sur le pilier central, les quatre 
arcs-doubleaux I et, la retraite K, un tinorme beffroi de charpente, 
auquel la partie superieurc du clocher servait d'enveloppe. Les con- 
structeurs avaient compris, a mesure qu'ils donnaient plus dlälevation 
a leurs clochers, qu'il fallait, aux beffrois de charpente mis en mou- 
vement par le branle des (rloches, un point (l'appui solide, präS de la 
base du clocher, la ou la construction, epaissehet chargea, n'avait P1011
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.