Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115473
 353  [ CLOCHER ] 
pousser sur les angles. Ginq claveaux seuls font parpaing et forment 
ainsi un arc de (lecharge au-dessus des arcs linteaux. Aux baies de 
tetage au-dessous, la on les contre-forts viennent encore epauler les 
angles de la biztisse et ou la (zharge est puissante, les constructeurs, au 
contraire, ont fait faire parpaing aux archivoltes des baies. Il est assez 
embarrassant de savoir comment, etait dispose le beffroi de bois dans 
cette tour, dont un des angles interieurs est entame par l'escalier. 
Nous serions assez porte a croire qu'un plancher de bois etait pose au 
niveau de l'appui des baies superieures, d'autant que les trous de scel- 
lement des poutres de ce plancher existent encore, et que les cloches 
ctaient suspendues a ces poutres et peubetre a deux pieccs de bois en 
croix dont les extremitcs etaient tixees dans les quatre petites baies 
cfarrees de la tleche. Ce systeme de suspension eut ete fort primitif; 
mais il ne faut pas oublier qu'avant le xne siecle les cloches etaient. d'un 
tres-faible poids. 
Dans le Maine, l'Anjou et le pays chartrain, les pyramides de cou-' 
ronnement, des clochers zittcignziient deja, des le milieu du xne siecle, 
une grande elevation relativement a la hauteur des tours. Nous avons 
vu qu'a Loches les clochers de couronnement du x11" siecle possedent 
des pyramides dont le sommet est tres-aigu. 
Il faut toujours en revenir aux divisions politiques du territoire, 
lorsqu'il s'agit de reconnaitre les differentes ecoles d'architecture au 
Xne siecle. A cette epoque, la Normandie, le Maine, l'Anjou, une partie 
du Poitou et du pays chartrain, possedaient une ecole de constructeurs 
qui ne le cedaient pas, comme habilete, a ceux de tlle-de-France et de 
la Normandie; mais ils etaient moins independants et subissaient l'in- 
fluence soit du style normand, soit du style des ecoles de l'0uest. 
Pendant la prerniere moitie du xnt siecle, avant lerection du vieux 
clocher de la cathedrale de Ghartres, on construisit un immense clo- 
cher isole, (lependant de Teglise abbatiale de la Trinite de Vendome. 
Au point, de vue de la construction, et sous le rapport du style, ce clo- 
cher doit etre examine en detail; il subit l'influence de deux styles, du 
style roman ancien ne dans les provinces occidentales, et du style qui 
se developpait sur les bords de l'0ise et de la Seine des le commence- 
ment du xne siecle.  
La coupe du clocher de la Trinite de Vendome (tig. 53) nous 
explique les dispositions de cette etrange construction, dejä tres-par- 
faite, mais oii l'on sent encore les tatonnements d'artistes qui cherchent 
(les moyens nouveaux et qui ne seffranchissent pas entierement des 
traditions anterieures. Sa base est une salle carree, voütee par une 
calotte en arcs de cloitre, avec quatre trompillons aux angles donnant: 
pour le plan de la voüte un octogone a quatre grands cotes et quatre 
petits. Sur cette voüte, dont la coupe est en tiers-point, släleve, au 
centre, un pilier carre B cantonne de quatre colonnes engagäes 
[voyer le plan du premier otage (fig.  Quatre arcs-doublfgauicA, en 
m.  4
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.