Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115417
 347  [ CLOCHER j 
des sanctuaires, au lieu d'un seul clocher on en elevait souvent deux, 
et, loin de leur conserver l'aspect traditionnel d'une tour de defense, 
on cherchait au contraire a les rendre elegants, afin que leur masse 
n'ecrasat pas en apparence les constructions de Peglise. Cependant 
on n'osa pas tout d'abord les planter a cheval sur les bas cotes, et les 
supporter en partie sur la premiere pile isolee des collateraux. Ils 
montaient de fond; leur rez-de-chaussce formait une petite salle ser- 
vant de baptistere ou de chapelle des morts, s'ils etaient poses proche 
de la facatle occidentale, ou tenant lieu de sacristie et de tresor, s'ils 
etaient batis proche du sanctuaire. 
Les grandes eglises abbatiales, ou les paroisses fort importantes, 
elevaient souvent deux clochers des deux cotes de la facade et deux 
autres pres du sanctuaire; mais les petites eglises des Xle et xne siecles, 
ne pouvant avoir qu'un clocher, le batissaient de preference pres du 
chceur. Dans Plle-de-France et le Beauvaisis, cette disposition est assez 
frequente et s'accordait parfaitement avec les necessites du culte. Le 
village de Nesle, pres Flle-Adam (Oise), a conserve une charmante 
eglise dont la construction remonte aux dernieres annees du xne siecle, 
etqui s'est accolee a un clocher plus ancien (premieres annees du X110), 
de maniere a placer ce clocher sur le flanc meridional du choeur. Cette 
eglise est depourvue de transsepts, et le clocher s'est trouve englobe 
dans le collaterzil; il devait etre primitivement detache, et bäti proba- 
blement le long d'une eglise a une seule nef. Le clocher de Peglise de 
Nesle est un des mieux concus et des mieux batis parmi les nombreux 
exemples fournis par cette province et cette epoque, la plus fertile en 
beaux clochers. 
Nous en donnons Felevation (fig. 48). Au-dessus d'un rez-de-chaussee 
bien empatte et solide, perce d'une petite fenetre, sfelevent deux stages 
ouverts destines au beffroi. La fleche de pierre qui couronne le der- 
nier etage n'est deja plus elevee, comme "a Morienval, sur plan carre, 
mais sur un octogone dont les quatre faces diagonales sont portees 
sur tluatre trompillons interieurs. Quatre pinacles a base carree, pleins, 
(zhargent les angles de la tour et la queue des clayeaux des trompillons. 
Ce monument, d'une petite dimension, est remarquablement etudie 
dans son ensemble comme dans ses details. On remarquera comme les 
corniches A et B se marient adroitement aux tetes des contre-forts 
d'angles, qui ne sont que des colonnes engagees. La sculpture est fine, 
sobre, et n'est appliques qu'aux chapiteaux. Les archivoltes sont sim- 
plement decorees de dents de scie. Les profils sont delicats, d'un ex- 
cellent style; partout la construction est apparente et intimement liee 
a la decoration. Il n'est pas besoin de dire que le rez-de-chaussee seul 
est voüte. Le clocher de Feglise de Nesle est construit (Fapres les don- 
fläes romanes. Mais deja, au commencement du xne siecle, les archi- 
tectes _de cette province, cherchant a s'affranchir de ces traditions, 
eäsayalent certaines dispositions neuves, originales, qui devaient Se 
dÜVÜIÜPPGP rapidement et les amener a produire des OBIIVPBS mieux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.