Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115377
 343  [ CLOCHER 1 
qu'a la fin du X118 siecle, lorsque la monarchie frangaise prend un 
ascendant reel, que Flle-de-France s'enrichit et elevc a son tour des 
monuments plus vastes que ceux de la Loire, du Poitou, du Perigord 
et de la Saintonge. Cependant on voit apparaitre, dans les provinces 
proprement francaises, des le commencement du X119 siecle, un style 
(l'architecture qui ne le cede en rien au style adopte dans l'Ouest et le 
Centre. Ce n'est pas par des dimensions extraordinaires et des con- 
structions colossales que cette architecture se fait remarquer, mais 
par une entente des proportions, une execution fine et sobre, des 
dispositions heureuses et hardies deja. Les clochers fournissaient aux 
architectes un programme qui exigeait toute leur science et qui se pre- 
tait au developpement de leur imagination active; car ce programme, 
beaucoup moins circonscrit que celui des autres parties des edifices 
religieux, civils ou militaires, permettait l'emploi de formes neuves, 
ouvrait un vaste champaux artistes doues d'un esprit inventif. lie-tendue 
que nous sommes oblige de donnera cet article indique assez combien 
les constructeurs du moyen age ont. ete, suivant les traditions impor- 
tees ou locales, et suivant leur propre genie, entraines, dans la con- 
struction de ces monuments d'art plutot que d'utilite, a chercherles 
formes les plus variees. Aussi les clochers sont-ils la pierre de touche 
de l'imagination des architectes pendant le moyen fige. 
Lecole occidentale ne sort guere des types admis vers le 00111111611- 
cement du x16 siecle; elle arrive promptement a un developpement. 
complet et cesse de progresser vers le milieu du X118 siecle ; elle meurt 
avec l'architecture romane. Lecole orientale, celle dont le siege est 
sur les bords du Rhin. est frapper: de sterilite des ses premiers essais: 
elle ne fait que reproduire a l'infini les premiers t_vpes; l'imagination 
fait complelement defaut a ses artistes; on ne peut saisir un progres 
reel dans la conception des clochers rhenans, et les plus beaux, les 
mieux entendus sont-peut-etre les plus anciens. En France, au con- 
traire, cest-a-dire dans le domaine royal, le clocher roman se depouille 
successivement, pendant le cours du X119 siecle, de ses formes tradi- 
tionnelles, et ciee, a la fin de ce siecle, par une suite de tentatives qui 
indiquent l'effort heureux d'artistes pleins d'imagination et de sens, 
des conceptions de la plus grande beaute. Des modestes clochers carres, 
de la fin du x1" siecle, batis sur les bords de la Seine, de l'Oise et de 
l'Eure, au clocher vieux de la cathedrale de Chartres, il n'y a que cin- 
quante annees d'intervalle; et, au point de vue de l'art , quel progres 
immense l Nous allons essayer de suivre pas a pas la marche de ce pro- 
gres; car si l'architecture gothique est nee dans ces contrees, c'est 
dans Fexecution de ses clochers qu'elle fait ressortir IMIPllCUllÄEPQIIIGHl 
Ses ressources et la prodigieuse fertilite d'imagination de ses artistes, 
en meme temps que leur science et leur goüt. 
Nous prendrons d'abord, comme un des types les plus complets des 
clochers franeais, le clocher-porche de Feglise de Morienval (Oise), 
hati a la fin du x12 siecle. Sa base est celle des clochers carlovingiens
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.