Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115245
L" CLOCHER j  330  
sur la diagonale du carre, les ajours laisses entre ces llaiseeaux de quatre 
colonnettes prennent toute leur largeur, et contribuent ainsi ä donner 
de Pelegance et de la finesse ä la loge superieure ; les baies jumelles 
avec leur pied-droit ajoure forment une large ouverture qui ne semble 
 
35 
'22; 
Hi 
A 
Lia.  
Ü 
A_  
E E151 
 
   
 WNÄ 
fi 
il 
pas charger les haies uniques des faces inferieures. On retrouve cette 
disposition dans certains clochers de FAuvergne, et elle produit l'effet, 
le plus gracieux, particulierement dans les clochers carres, dont les 
angles presentent a l'oeil une masse tres-solide. A Bois-Sainte-Maric 
(Saone-et-Loire), nous trouvons-un clocher central dont les disposi- 
tions sont analogues. En nous rapprochant du Bourlionnais, la fornw 
carree donnee aux clochers centraux persiste encore vers la flll du x11" 
siecle, mais les traditions antiques se perdent; des innovations assez 
larges, quoique moins franches que celles introduites dans l'archi- 
tecture de Ylle-de-Frzmce, se font jour. 
Dans le Bourbonnais, il existe un clocher central construit pendant 
la premiere moitie du xm" siecle, prescnlant le plus singulier inelangv 
des influences diverses qui avaient alors laisse des traces a l'est et 
a l'ouest de cette province, avec le nouveau systeme adopte deja dans 
Hle-de-France : c'est le clocher de Peglise de Saint-Menoux, pres de 
Souvigny (Allier). Gomme les clochers de SIIÜIIB-Bt-Lülrft, le clocher 
central de SainlL-ltlenoux est carre ; mais son etage de soubassement 
forme lanterne a Pinterietir de Peglise, comme ceux des tours centrales 
des eglises normandes et du Rhin, de la cathedrale de Laon et de 
Feglise Notre-Dame de Gluny (voyez, fig. 36, la coupe du clocher de 
Saint-Menoux). Son premier otage, (lecore a Pexterieur d'une arcature 
aveugle tries-riche, est. ajoure au moyen de dalles percees de trous 
ronds et de quatrefeuilles ; puis seleve Petage perce d'arcades destine 
a laisser passer le son des cloches. Des trompillons disposes pour 
porter une tlechc de pierre a base octogonale, qui existait encore au
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.