Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115222
[ CLOCHER ]  328  
Les proportions des differentes parties du clocher de Vcrnouillet sont 
etudiees par un veritable artiste et contrastent avec les etages divises 
en zones egales des clochers de FEst, avec les couronnements ecmses 
de ceux des provinces de l'0uesti. Les details des moulures et de l'or- 
nementation, bien executes, fins et fermes a la fois, sont habilement 
calcules pour la place qu'ils occupent; si bien que ce clocher, qui est 
d'une dinlension tres-exigue, parait grand, et grandit le tres-peiit elli- 
tice qu'il surmonte, au lieu de lecraser. On reconnait la, enfin, l'oeuvre 
(Fartistes consommes, de constructeurs savants et habiles. Un clocher 
de cette epoque, bäti sur la croisee d'une cathedrale, et suivant ces 
donnees si heureuses, (levait etre un monument de la plus grande 
beaute; malheureusement, nous n'en possedons pas un seul en France. 
Les incendies et la main des hommes, plus que le temps, les ont tous 
detruits, et nous ne trouvons plus sur nos grands edifiees ifeligieux que 
les souches et les debris de ces belles constructions. La (zathedrale de 
Coutances seule a conserve son clocher central du xnrf siecle ; encore 
n'est-il pas complet : sa fleche de pierre fait defaut. Quant a son style, 
il appartient a l'architecture normande et s'eloigne laeaucoup du 
caractere de l'architecture francaise. 
Ce n'est que dans Fllefde-France et les provinces voisines que l'on 
voit les clochers centraux, aussi bien que ceux des facades, prendre tout 
a coup un caractere aussi (letermine des la fin du xne siecle et aban- 
donner les traditions romanes. Dans la Ghampzugne, la Bourgogne, sur 
les bords de la Haute-blarne, de la Saone, les clochers centraux restent 
carres et se terminent le plus habituellement par des pyramides a base 
rectangulaire jusqu'au commencement du XlIIe siecle. Le clocher cen- 
tral de Peglise de Ghateauneuf (Saüne-et-Loire), bäti vers le milieu du 
xne siecle, est un exemple de ces sortes de constructions. Il se com- 
pose d'un soubassement plein en moellons, avec angles de pierre, pose, 
suivant l'usage, sur les quatre piliers de la eroisee et les quatre arcs- 
doubleaux; d'un etage perce d'une seule baie sur chaque face; d'un 
beffroi perce de quatre baiesjumelles, et d'une pyramide a base carree 
maconnee en moellons avec quatre lucarnes. 
Voici (fig. 33) Pelevation geometifale de ce clocher Central. On re- 
marquera la disposition des baies du premier etage; il y a la, comme 
dans les details de l'architecture romane de ces contrees, un souvenir 
des monuments gallo-ipmains. Ici les angles de Fetage du beffroi sont 
flanques de pilastres portant la corniche: c'est encore un souvenir de 
Fantiquite romaine. 
La coupe de ce clocher, que nous donnons (fig. 34), laisse voir a la 
base de la pyramide de pierre les traces d'un chainage de bois, sorte 
denrayure qui eiait destinee a arreterle deversement des quatre murs 
sous la charge de cette pyramide. Il faut remarquer la disposition ori- 
ginale des faisceaux de colonnettes qui separent les baies jumelles de 
letage du beffroi, disposition indiqnee en A dans le plan de cet etage 
(fig. 35). Les constructeurs obtenaient ainsi une grande legerete appa-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.