Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115145
GLOGH 
321) 
portant sur les quatre arcs-doubleaux et sur des trompes. ll se com- 
pose d'un etage orne d'une zircature aveugle surmontzmt un soubas- 
sement, d'un etage ajour, et (l'une. tleche pyramidale de pierre dont. 
les cotes sont legerement convexes en se rapprochant, de la corniche. 
Nous donnons (fig. 26) une vue perspective de ce clocher, bien con- 
struit en gres. On remarquera, aux angles de chacun des deux etages, 
les decorat-ions plaquees qui rappellent les amortissements de couron_ 
nemcnt que nous avons vus ala base des tleches des clochers dlsomcs 
etde Guebwiller. Le clocher de Schelestadtestcontemporziin de (zelui-(zi; 
il appartient a la fin du x12 siccle ou au commencement du xn". Peu 
varies dans leur composition (l'ensemble et dans leurs (lctails, les 
(flochcrs centraux rhenzins de Fepoque romane se rapprochent plus 
ou moins de ces deux exemples 1. 
ll nous faut revenir maintenant aux ilerives les plus eloignes du clo- 
cher de Saint-Front. de Pcrigueux. On a vu que l'un des caracteres par- 
ticuliers au clocher d-e Saint-Front consiste en certaines colonnes 
engagees qui separent les arcades comme les ordres de l'architecture 
romaine. On retrouve cette disposition dans beaucoup de clochers 
centraux de FAngOumOis, de la Saintonge et. du Perigord ; elle est fran- 
chement adoptee dans le clocher de Feglise de Montmoreau (Gharente), 
dans ceux de Segonzaiz, de Jonzac; et nous la voyons suivie jusque 
dans des provinces eloignees qui cependant. subissent l'influence de 
l'architecture des cotes occidentales, comme dans le Poitou, et. jusque 
dans le Berry. Le clocher de Feglise: haute de Loches, bati sur le sanc- 
tuaire, conserve non-seulement cette disposition des clochers peri- 
gourdins, mais aussi les pinacles d'angles; quant a sa tleche, elle est a 
huit pans au lieu d'etre conique. Mais les architectes du xue siecle qui 
ont. eilevc ce clocher, habiles constructeurs, ont compris qu'une seule 
colonne engagec a l'angle des etages carres, (romme a Saint-Front, ne 
suftisziit. pas pour maintenir la poussce des arcs, et qu'il fallait renforcer 
ces zmgles. Ils ont donc eloigne les colonnes engagees de ces angles, 
atin de leur laisser une grande force, et. ont ainsi rapproche les arcades 
doubles l'une de l'autre, sur chaque face. Uapres cette Inethotle, les 
angles, epais, charges par des pinacles, pesent verticalement sur les 
quatre points d'appui inferieurs et maintiennent. la stabilite. de la tour. 
Au point de vue de la construction, le clocher central de Feglisir de 
Loches est un des mieux etudies suivant les traditions du Perigord, 
et. la ügure 27 en ottre. une vue perspective. 
Profitant des deux styles venus de FEst. et de FUuest, les zirchitectes 
des provinces du domaine royal elevfent. sur leurs eglises, pendant. le 
x11" siecle, des tours centrales qui subissent. ces deux influences, mais 
qui prennent bientüt, comme toute l'architecture de cette epoque et de 
ce territoire, un caractere propre qui est reellement le style franglais. 
Nous en trotivons un exemple remarquable a Poissy, dans Feglisc col- 
' Nous devons ces deux derniers dessins 51 l'obligeance du 31. 
Boeswilwulcl.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.