Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115126
CLOCHER 
318 
z. la base de la tlrehe, de quatre pignons et de quatre aimorlisseiltents 
aux angles, de lelfel le plus pittoresque. Les petites tilates-formes qui 
terminent les quatre amortissements triangulaires etaieill probable- 
ment destinees a recevoir les figures (les quatre evangelisltis, de quatre 
anges sonnant de lolifanl, ou des quatre Vents, (zonformtämtztit a un 
usage greneralemenl. eitabli en Bourgogne et en (lhainpagne. Des gar- 
gouilles simplement. epannelees reqgoivcnt. les eaux de la {leche entre 
les pignons etles zunorlissenients. Notre figure (lemontre. assez que ce 
clocher porte de fond sur les deux murs laleraux de la nef depourvue 
de lranssepts et sur deux zircs-doubleaux. Mais si ces clochers (farres 
centraux ont une origine carlovingienne, il faut recotinailre que, dans 
les provinces meules ou ils avaient. pris naissance. le type primilit" fut 
bienlol. modifie, car presque tous les clochers eetilraux des bords du 
Rhin, des x1" et. xu" siecles, sont balis sur plan octogonal, ainsi que 
nous l'avons dit plus haut. Un ne peut cependant. nierotinztilre cette 
intlitence, sinon dans lensemblo du plan, du moins dans les (lelails. 
Les znnortissements des angles, la disposition des baies, les deco- 
rations des bandeaux et. des (zhapileanx des clochers de la haute 
itlarne et de la haute Saone sont (evitlenlment. empruntes au style car- 
lotfingien primitif. Seulement, les constructeurs de ces (lernieres 
provinces, moins habiles et moins savants que ceux du Rhin, ifosaient 
probablement pas planter un (irtogone sur quatre piles. Si llarchitt-(rte 
qui a bati lRiglise de Gern1ign_v' a cru de bonne foi (fopier la construction 
de läiglise tFAix-la-Ghapclle, on peut. bien zidmeltre que lareliiletzte du 
clocher (llstnnes s'est. inspire (les constructions ifhtiuanrfs; seulement, 
il n'a ose iuloplcr le plan oclogone que pour la tif-elle. ll nous faut 
eludiei- quelques-uns des clochers (renlraux des provinces FlIÜIIZIIIPS 
pour faire reconnaitre l'influence qu'ils ont. du exercer sur les con- 
structions des provinces francaises de PEsl.  
ll existe, sur la croisee de Feglise de Guelmfiller, un clocher central 
fic-logent: des sa base, dont. les quatre faces paralleles aux diagonales 
du carre sont porlees sur des trompillons. La construction de ce 
clocher remonte a la Fin du x10 siecle; elle est legere eu egartl a sa 
hauteur. 
Voici (fig. 25) en C. le plan, en D lelevation elenE la coupe surAB de 
ce clocher. La nature des materiaux employes (gres rouge des Vosges) 
a pu permettre au constructeurde (lonner aux murs de Foclogone une 
epaisseur assez faible  encore les pierres de ces murs ne font 
pas parpaing; on remarquera que letage inferieur est construit en 
moellons a Pinterieur et paremente de pierre a Pexterieur. Les angles 
du prisme sont (zharges de huit pinacles de pierre a la base de la tleche, 
et. les quatre amortissements qui couvrent les trompillons a la base 
regoivent sur leur pente quatre. petites statues que nous pensons MPO 
les quatre Vents ou peutfetre les quatre Saisons. 
La curieuse eglise Sainte-Foi a Schelestztdt possede egalement un 
clocher central sEL-levant sur la croisee, qui merile (Felre mentionne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.