Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1115003
CLUUIH 
306 
base etait commandee par Fecartement des piles, par la largeur de la 
nef; et partant d'un plan aussi etendu connue surface, il fallait bien, 
afin de donner une proportion convenable au clocher, elever son som- 
met a une grande hauteur. 
Malheureusement, des grands clochers normands eleves sur la? croi- 
see des eglises anterieurement ä la fin du xne siecle, il ne nous reste 
que des fragments, des traces noyees dans des (zonstructions poste- 
rieures, ou tout au plus les etages inferieursk Ces clochers etaient 
carres, perces d'un ou de deux sitages de fenetres cclairant l'intericui' 
de tcglise. A proprement, parler, le clocher ne commeneait qu'au- 
dessus de ces etages, qui participaient du vaisseau interieur. 
Nous nous (WCÜpCPOIIS (l'abord de ces clochers centraux, qui parais- 
sent avoir ete adoptes en France, dans les provinces du Centre, de 
PEsl, et en Normandie, vers le COIIIIIIPIICRIHE-Ht du XIC siecle. Nous 
avons donne (fig. l) le clocher de la cathedrale de Perigueux, qui 
date de la fin du x2 siecle ou du commencement du x18. Ainsi que nous 
l'avons dit, cette construction eut; une influence sur la plupart de (zelles 
qui furent elevees, pendant les x18 et xne siecles, dans le Perigfirtl, la 
Saintonge, llAngoumois et le Poitou. Mais les imitateurs eviterent les 
vices de construction que l'on remarque dans ce clocher, et qui avaient 
necessite le bouchement de presque tous ses ajours; ils chercherent, 
au (zontraire, a donner a leurs clochers une grande solidite. au moyen 
d'angles puissants de maconnerie et de combinaisons ingenieuses. Les 
zirchitectes de ces provinces, soit qu'ils fussent influences par la posi- 
tion donnee au clocher de Saint-Front de Periguenx, bali a cheval sur 
l'ancienne eglise latine, soit qu'ils eussent reconnu que le centre de la 
croisee des eglises est le point le plus resistant et le mieux contre-bute 
de ces monuments, batirentfde preference leurs clochers a l'inter- 
section des transsepts, a tentree du choeur, sur la (lernierc travee ren- 
forcee de la nef. 
Il existe encore, sur Feglise de l'abbaye des Dames, a Saintes, un 
gros clocher, de la fin du x1" siecle, qui, tout en rappelant les disposi- 
tions primitives du clocher de Saint-Front, est deja franchement roman, 
ct abandonne les formes antiques qui caracterisent le clocher de Perl- 
gueux. 
Nous donnons (fig. MI) une vue de ce clocher. Il se compose, au- 
dessus des voütes de teglise, d'un etage carre perce sur chaque cote 
de trois arcades soutenues par des piles formees de colonnes enga- 
gees. Une voüte hemispherique porte, comme a Saint-Front, un etage 
circulaire, non plus compose d'un quillage de colonnes, mais de 
douze petits contre-forts cylindriques, entre lesquels s'ouvrent des 
4 On voyait encore, au-dessus de la voüte de la croiscc dc la cathädrale de Bayeux, la 
souche du clocher, du commencement du XIIÜ siäcle, noyäc dans les constructions du XIIF, 
qui indiquait que ce clocher primitif avait la mämc haso que celui actuel, reconstruit 
 diverses äpoques et complätement dänaturd (lcpuis pou. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.