Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1114964
CLOCHER 
302 
niveau D de ltetage superieui". Ce dernier plan est, comme on peut le 
veritier, exactement superpose aux piles inferieures. On Pffllltlfqllüftl 
w la disposition curieuse du plan figure ll, qui 
 [ircsente une suite de niches inlerieures et ex- 
" terieures se penetrant, avec beaucoup d'adresse 
 et (le maniiartä a reporter les (tharges sur les 
Lg  zingles de la tour. 
g  Mais, au x19 siecle, deja, I'Auvergne posse- 
 ä dait des constructeurs (l'une rare habilete et 
 ' 4-'  beaucoup plus savants que ceux des autres 
provinces de la France (voy. (ÄONSHtUUNONiJ. Le 
clocher de la cathedrale de Puy en Velay, quelles que soient. son im- 
portance et les dimensions de sa batisse, ne potivait cependant contenir 
que des cloches assez petites, ainsi que sa coupe figure 81e fait voir; 
et certainement ceux qui l'ont hati songeaient autant a faire une tour 
(ilevtie, un Inonument propre a titre taper-eu de loin, a signaler teglise, 
qu'a loger des cloches, car ils eussent pu OÜtGIIlP ce dernier rcsultat 
a beaucoup moins de frais. En examinant la coupe, il est facile de 
reconnaitre que la partie du (floeher (lestintäe aux cloches se trouvait. 
comprise entre les niveaux B et G, tandis que le dernier etage est. bien 
plutot une loge de guetteur qu'un hellroi. Les (aveques titaienl seigneurs, 
et, comme tels, devaient poster des guetteurs au sommet. des tours 
des tiglises, comme les seigneurs laiques le faisaient au sommet du 
donjon de leurs chateaux. (les guetteurs de jour et de nuit etaient, 
on le sait, charges de signaler aux habitants des cites, en tintant les 
cloches ou en souftlant dans des (fornets, les incendies, les orages, 
l'approche d'un parti ennemi, le lever du soleil, l'ouverture et la fer- 
meture des portes de la cathetliftile et des cloitres. 
Nous donnons  t3) Felevfation du clocher de la cathedrale du Puy. 
Il est certain que les architectes qui eleverent les clochers les plus 
anciens chercherent, pourles couronner, desdispositions surprenantes 
et denature a exciter Fafhniration ou ltetonneinent. Il ifetait pas 
besoin, pour placer des cloches, de ces combinaisons etudiees; on 
voulait, avant tout, attirer l'attention des populations en eirigeant, a 
cote de lkglise ou sur ses constructions inferieures, un monument 
qui füt apereu de loin et qui, par sa forme, contrastat avec les tours des 
chäteaux ou des palais, en rivalisant de hauteur avec elles. 
Des le x10 siecle, les clochers des eglises cathetlrztles servaient. sou- 
vent de beffroi pour les villes (voy. Bicrrnoi), et la cite etait aussi inte- 
ressee que le chapitre a marquer sa richesse et sa puissance par des 
constructions hardies dominant les habitations privees et les monu- 
ments publics. 
Le clocher de la cathedrale du Puy est une tour reliee au corps de 
'Ccs plans sont 51 1'431 
de M. lilallay, ancien arch 
halle de 0"',005 pour m'en-c. 
itectc de la czxthädrale du Puy. 
NOUS 
les 
(levons 
Fdbligeance
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.