Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1114860
CLOCHER 
292 
Nous en donnons (fig. l) Velevfation au-dessus de la batisse latine sur 
laquelle il est. plante. Les architectes du clocher de Saint-Front n'ont 
rien trouve de mieux evitltxmmenl. que de superposer deux etages 
carres en retraite l'un ausdcssus de l'autre et produisant ainsi le. plus 
dangereux porte a faux qu'il soit possible (Pimagiiier; car les pare- 
ments interieurs des murs de Tetage carre stiperieuif surplombent. les 
parements de l'otage inferieur, de sorte que les piles (langles portent 
 en partie sur les voussoirs des petits arcs inter-leurs, et les sollicitent 
a pousser les pieds-droits en dehors. Ne s'en tenant pas a cette pre- 
miere disposition si vicieuse, ces zirchitectes (ZOLIPOIIIIPPOIII l'otage 
superieur d'une voütc hemispherique, surmontee, toujours en porte 
a faux, d'un chapeau a peu pres conique porte sur un rang de colonnes 
isolees prises a des monuments romains ct toutes de hauteurs et de 
diametres ditilärents. Il est vrai que, pour (liminuer les (langers resul- 
tant de la poussee de la calotte superieure sur les piles dangles, les 
arcades de l'otage superieur furent simplement fermefes par des lin- 
teaux cintres, au lieu de l'ct.re par des archivoltes; mais ces linteaux 
(levaient (tasser sous la charge, et cfest ce qui arriva. Ce dont on peut 
senlerveiller, c'est qu'une pareille tour ait pu se maintenir debout. il 
faut croire que, dans lRipziisseur des maconneries, entre les rangs 
(Farcades, des chainages horizontaux de bois furent poses, conforme,- 
ment aux habitudes des constructeurs occidentaux, et que ces chai- 
nages maintinrent. cette construction. Quoi qu'il en soit, peu de temps 
apres tachevement du clocher de Saint-lflronl., les arcades que nous 
avons figurees vides, conformement au plan originaire, furent. en partie 
bouchees par des pieds-droits et des archivoltes en sous-osauvre qui 
diminuerent considerziblement. les ouvertures primitives, et les fenetres 
carrees de la base furent completement murees. Dejit, dans la con- 
struction de ce clocher primitif, on sentlintluence de cet esprit hardi 
des architectes occidentaux qui, un siecle plus tard, allait produire, 
appuye sur le savoir et Fexperience, des monuments surprenants par 
leur hauteur, leur legerete et leur solidite. Il est difficile de reconnaltre 
"aujourd'hui jusque quel point le clocher de Setint-Front de Perigueux 
servit de type aux architectes des provinces de l'Ouest: qu'il aitexerce 
une influence surun grand nombre de leurs constructions, le fait n'est 
pas (louteux; mais nous trouvons, dans les clochers qui lui sont poste- 
rieurs d'un demi-siecle environ, des elemenls provenant. d'autres 
sources. Ce qui caracterise le clocher de Saint-Front, ce sont ces etages 
carres en retraite et renforces de colonnes engagees, entre lesquelles 
slouvrent de petites baies cintrees, et surtout ce couronnement co- 
nique porte sur un tambour forme de colonnes. Nous retrouvons un 
grand nombre de couronnements coniques dans l'0uest etjusque vers 
la Loire, sur des clochers des x18 et X118 siecles, ainsi que les etages 
carres avec leurs colonnes engagees dont les chapiteaux supportent les 
corniches. Mais, parallelement a cette famille de clochers perigour- 
dins importes peut-ctre par les Venitiens, nous en voyons surgir une
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.