Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1114702
L CLEF :l  276  
clefs pendantes de pieces de rapport attachees 51 la clef veritahle par 
des boulons de fer, et. meme quelquefois aux entraits des charpentes. 
Il n'est pas besoin de faire ressortir les inconvenients et les (langcrs 
de ce genre de dettoration. Les clefs pendantes faliguent les ventes par 
leur poids exagere, au lieu de les maintenir dans un juste equilihre; 
elles risquent de se detacher par l'oxydation des fers et de tomber 
sur la tete des assistants. 
Nous disions tout a l'heure que quelques-unes de ces clefs sont 
de petits modeles de monuments. Nous citerons entre autres celle de 
la chapelle de la Vierge de Feglise Saint-Gervais et Stiinl-Prtitztis 
Z1 Paris, qui represente, suspendue sous la voüte, toute une enceinte 
entourant des editices; celles de Fcglise de Saint-Florentin en Bour- 
gogne, de Feglise Saint-Pierre de tlaen, qui datent du 0011111101100- 
nient du xvt" siecle; celles des votites hautes du choeur de Yeglise 
dÜEu, etc. Les exemples abondent. Alors les votites en arcs (Pogive 
ne se composent pas seulement, des deux aires (liagonttux, mais d'une 
quantite (Parcs qui s'entrecroisent. (voy. VoUTn); aux points d'inte,r- 
section de ces arcs, se trouvent souvent des clefs pendantes, plus ou 
moins saillantes et decorees, ce qui donne a ces voütes l'apparence 
d'une grotte "tapissee d'enormes stalactites. Ce sont. la de ces fantaisies 
de pierre plus surprenantes que belles, qui fatiguent et preoccupent 
plutot qu'elles ne satisfont les yeux. La raison et le goüt se choquent 
de ces raffinements dont. on ne comprend pas le motif, et qui detrui- 
sent Funite des interieurs. Nous donnons (fig. 22) une de ces clefs 
provenant des voütes du choeur de Peglise d'Eu. Nous choisissons cet 
exemple comme un des plus anciens, car il date de la fin du xvc siecle. 
C'est aussi, a notre sens, un des plus beaux. Les clefs pendantes des 
voütes du choeur de cette eglise, rehaties a cette epoque sur un editice 
de la fin du xne siecle, sont encore a peu pres gothiques comme orne- 
mentation. Deja, cependant, on sent l'influence du chapiteau corin- 
thien dans la clef que nous donnons ici; elle est d'ailleurs prise dans 
un seul morceau de pierre et. n'est point (zomposee de pieces accro- 
chees. Dans la ineme eglise, nous voyons aussi les arcs-doulileaux de 
la vente du choeur decores de clefs pendantes assez adroitement agen- 
cees; nous donnons plus loin (fig. 23) l'une d'elles. 
La Normandie, l'Angleterre et la Bretagne ont surtout abuse de ce 
genre de decoration; mais les reproductions de ces etrangetes sont 
trop connues pour qu'il soit necessaire (l'en donner ici de nombreux 
exemples. On a pris si longtemps les abus et les GXHgEÄPZItiOHS de la 
decadence du style gothique pour l'expression la plus complete et 
la plus heureuse de cet art, que les ouvrages traitant de l'architecture 
du moyen fige sont pleins de ces extravagances, bonnes pour amuser 
les personnes qui ne voient dans l'art que nous professons qu'un jeu 
d'esprit. Nous croirions manquer a nos lecteurs si nous remplissions 
nos pages de figures n'ayant tout au plus qu'un attrait de curiosite. 
Par exception, les constructeurs du xne siecle ont parfois pose des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.