Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1114463
CLAVEAU 
rempli de gravier et de charbon. On tirait l'eau 1h- lu citerne par un 
orifice perce dans la voirie, garni d'une margelle et d'une manivelle. 
munie de seaux. Les citernes possedent toujours un canal de tmp-pleixi 
et quelquefois un canal de vidange. Nous avons ITIIIEIPQLIÜ que, dans 
les citernes du moyen äge, le canal de trop-plein est place de faqon 
que le niveau de l'eau ne depasse pas la naissance des voütes. 
CLAVEAU, s. in. Nom que l'on donne aux pierres laillees en forme 
de coin qui composent un arc ou une plate-bande appareillee, et qui 
se trouvent comprises entre le sommier et la clef. Les constructeurs 
du moyen fige n'ayant employe la plzite-liantle appareillee (Iuexcep- 
tionnellement, nous nous occuperons (l'abord des rluveuux (Parcs. En 
regle generzile, la coupe d'un elaveau est toujours normale 21 la courbe 
de l'arc; en d'autres termes, la coupe du claveuu doit elre faite suivant 
la direction du rayon de l'arc (voy. ÜONSTRUCTIÜN). Les claveaux, dans 
l'architecture du moyen äge, etant. toujours intradosses et extraclosses, 
sauf de treswares exceptions, il en resulte que les claveaux d'un meme 
arc sont tous (le meme forme et de meme dimension, ainsi que le de- 
montre la figure l. A sont les sommiers, B la clef et G les cluveaux. 
  xf 
lgf;    y; A 
A  
W 
Pendant les premiers siecles du moyen fige, en France, on rencontre 
souvent des clave-aux de pierre alternes dans les arcs avec des briques. 
(Yetait. la un reste des traditions de la construction romaine des bus- 
temps. Les Penetres de la basse-oeuvre de Beauvais, dont la construction 
remonte probablement au vin" siecle, ont leurs arcs ainsi composes 
de claveaux de pierre separes par une ou deux briques (tlg. 2). On obte- 
nait ainsi une decoration a peu de frais. Un rang de briques extra- 
ilossait l'arc. Les claveaux des arcs reooivent souvent des nloulures a 
dater du X119 siecle ; jusque cette epoque, ils sont generalenlent tailles 
ä vives aretes, ou parfois en demi-cylindres (voy. Arc). Les membres 
de l'architecture romane ä son declin sont tres-charges fl'ornen1ents ; 
non-seulement les chapiteaux, les frises en sont couverts, mais encore 
les colonnes et les archivoltes qu'elles supportent. Les ornements le 
plus ordinairement sculptes sur les archivoltes, pendant le xnc siecle, 
sont des billettes, des dents de scie, des damiers, des besants, des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.