Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112099
 115  [ (LIIAHPENTE ] 
et de ce point deux pieces verticales, posees en forme de V, vont. repor- 
l0_1' la poussee in une assez grande distance sur les bouts d'un entrait, 
uhn (Peviter Yecartelnent des lwanchcs de ce V, ainsi que l'indique la 
ÜSUPG U. La piece inclinee TU (fig. 10) est, de plus, suspendue au poin- 
Cffll Q et aux (leux Faux poingons Y, Z, par de fortes moises et des clefs. 
ÜÄSl Sur cette piL-ce inclinee TU, qui estpar le fait un arbaletrier tres- 
Pcslstunt, que viennent s'assembler les trois contre-fiches G' destincies 
ä contre-buter la poussee des (rhevrons de croupe ct a maintenir la 
ferme maitresse dans son plan vertical QS. Les autres parties de cette 
charpente n'ont pas besoin de longues explications pour etre com- 
Pfises. Les sablicres circulaires de la croupe sont maintenues par un 
entrait D' suspendu par une paire de moises F' au chevron d'axe, qui 
est double et remplit les fonctions d'un arbaletrier, car il s'assemble 
sur Pextreiiiite de la piece inclinee TU. Get entrait porte un chassis abc 
(fig. 8) destine a soulager la premiere enrayure. Le roulement de toute 
la charpente est evitc par les liens 11' (tig. t0), qui s'assemblent. dans lcs 
entretoises (l'axe horizontales posees sous la seconde enraynre et dans 
les poinqons des fermes. Le voligezxge de chene maintient les chevrons 
dans leur plan vertical, cette charpente etant, comme toutes les char- 
pentes de cette epoque, (lepourvue de fattage et de pannes. Le flechis- 
sement des chevrons est evite au moyen des entraits retrousses K', qui 
sont Soulages par les entretoises d'axe R', et les doubles entretoises P' ' 
s'assemblent dans les moises pendantes N de la figure 9. 
Pour peu que l'on soit familier avec l'art de la charpenterie, il n'est 
pas difficile de reconnaitre les defauts de cette charpente: il n'y a pas de 
solidarite entre les fermes; les liens destines a empocher le roulement, 
sont trop petits et. trop faibles pour remplir cet office d'une manierc 
efficace, et la preuve en est que, quand on enleve la volige, on fait re- 
lllucr a la main les fermes maitresses et surtout les chevrons portant 
fermes. Le moyen adopte pour arreter la poussee des chevrons de croupe 
SLIP 1e poincon n'est qu'un expedient. Deja, cependant, la charpente de 
la nef de la crathedrale de Paris, tlressee peut-titre quelques zinnees apres 
Celle du (fhoeur, presente sur celle-ci de notables ameliorzitions. Mais 
C'est surtout en eitudizint la souche de la tleche de la meme eglise, qui 
Selevait au centre de la croisee, qu'on est frappe de lltdresse et surtout 
de la science pratique des charpentiers du X1119 siecle, et cette souche 
de tleche a du et-re mise au levage vers 1230 au plus tard. Nous aurons 
l'occasion d'y revenir ailleurs. Nous devons suivre notre discours et;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.