Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1114300
CIKJIEUR 
E235 
du jube (lue, les jours de fetes, on tzhantztit llivangilti. Dom Doublet. dit 
quätutretois ce frontispice etait couvert de figures d'ivoire taiti-eiiitä- 
lees d'animaux de cuivre; ouvrage admirable, pretentl-il, donne par 
Suger, et que les Iluguenots detruisirentü Avant le sacre et. (fOÜPOII- 
ilement de la reine Marie de Medicis, le ehteur de Saint-Denis n'avait 
toutefois subi aucune modification importante. Des deux (rates. 
soixzmte stalles hautes et basses, richement sculptees et garnies de 
dossiers zlktottb, süidossaient, aux piliers de la nef. A lextrfemitti des 
stalles, d'un des gros piliers de la croisee a l'autre, une trabes traver- 
sait le choeur; cette poutre titait peinte d'azur, semee de [leurs de lis 
d'or; une croix d'or, que l'on prtätentltiit avoir en; fabriquee par saint 
Etoy, skilevait au milieu de saportets. Entre les stalles etait le lutrin de 
bronze donne par le roi Dagobertet provenant de lliglise StliHt-Hiltllfü 
de Poitiers; ce pupitre etait soutenu par les quatre figures des lfjvan- 
gelistes, egalement de bronze. En remontant. vers l'autel, dans l'axe 
du chuutr, on voyait le tombeau de Gharles le Chauve, de cuivre timailltä, 
porte sur quatre lions, et ayant, a (zhaque zmgle, un des quatre doc- 
teurs de ltlglise. Le pave etait magnifique, de marbre blanc, noir, vert 
antique,jatspe et porphyre : tfelait, probablementune (le ces mosaiques 
connues en Italie sous le nom (l'opus Alacandrzäzzun. A lextrtinlitti 
orientale du choeur, au dela de la croisee, dans la prenliere travee du 
sanctuaire, selevfait. l'autel de la 'l'rinite, dit autel matutinztl, de 
Inarbre noir, enrichi de figures de marbre blanc ifeprtäsentamt. le mar- 
tyre de saint Denis; on couvrait son retable de pierre d'un magnitiqtte 
retable d'or aux fetes solennelles (voy. AUTICL, tig". 7). Une grille de fer, 
placee au (levant de l'autel matutinztl, au droit, (les deux  
piiiOFS de l'abside, formait un premier sanctuaire inferieur. Derriirre 
l'autel, on apercevait la tabasse de saint, Louis, ouvrage (l'argent et de 
vernleil. Des deux ctättäs, deux rampes etroites montaient au sanctuaire 
suptirieur. Quatre colonnes (l'argent. portant les anges ceroftiraires 
accompagnaient ces rampes et servaient. a suspendre, au moyen de 
tringles, les voiles de l'autel matutinztl. Le stmetuaire superieur etait 
clos par des grilles de fer forge, dont il reste des (lebris admirables. Au 
fond de l'abside, les (rhasses de. saint Denis et de ses deux COlllptlgllüllS 
etaientplactäes sous un tidiculed'ui1 tiatvailprecieux, accompagmädiin 
grand autel anterieur (voy. AUTEL, fig. t5). Entre les stalles et, l'autel de 
la Trinite, saint, Louis avait. fait.placei' un grand nombre de tombes des 
princes ses predtäcesseurs, en respectant. probablement. les anciennes 
platces occupees parleurs restes. Le lonlbeau de Dagobert, monument. 
d'une grande inlportztntze, egalement refait. du temps de saint Louis, 
t ll faut observer toutefois que le jube avait; du etre rebati sous le rogne de saint 
Louis, avec la nef, la croisee et une partie du sanctuaire ll faut donc stipposei- que 
ces images (tout parle D. Doublet auraient en; reposees sur le jubc du xln" sieclc. Le 
fait n'a rien d'ailleurs de contraire aux habitudes de cette epoqtttz; souvent les con- 
structeurs du xui" siccle rcplacercnt dans leurs monuments des bas-reliefs d'une epotltit: 
inferieure.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.