Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1114288
CÜGILÜR 
234 
surinontec d'une grande croix; d'autres chasses elaient (lispostÄ-es a 
droite et a gauche. Derriere la chasse de saint. Marcel titait, du cote 
droit, le petit autel de la 'l'rinite, ditdes itrdents, sur lequel citait placee 
la chasse de NOlPO-DQIHG, contenant du lait, de la sainte Vierge et des 
fragments de ses vetelnents. Pres de Fentree principale du (fhoeur, on 
voit en ronde bosse la statue de bronze de lkäveque Üdon de Sully, 
couchec sur une table de nieme nietal eilevee d'un pied environ au- 
dessus du niveau du pave du (fhtieur. Odon de Stilly contribua en partie 
a la construction de la cathetlrale; c'est, sous son episcfipzit que fut 
probablement, (elevoe la nef. Au milieu du choeur, sous le lutrin, eitaient 
incrustees, au niveau du pave, quatre pierres tombales couvrant. les 
restes de la reine Isabelle de Ilainaut, femme de Philippe-ikuguste, 
de Geotfroy, duc de Brctagne, et de deux autres personnages inconnus; 
(levant, le grand autel, sous une table dc cuivre, le coeur de Louise de 
Savoie, niere de Franeois I". D'autres tombes se voyaient, encore 
derriere le grand autel, du temps de Gorrozet, entre autres celles 
du celebre Pierre Loinbzird, archidiacre de la cathedrzilzi et prince ; car 
on lfenterrait, dans le (zhccur des cathedrales que des eveques, des 
princes et, dcs princesses. A cote du maitre autel, du cote du nord, 
slälevait, sur une colonne de pierre, la statue de Philippe-iäuguste; 
a  pieds etait, la tombe de marbre noir de Portique Pierre de Urde- 
mont, qui mourut, en 1409. 
Mais quelles que fussent la richesse ct la splendeur des choeurs des 
cathedrziles, ceux-ci ifegalaient pas en etenduc, en meubles riche- 
ment ouvrages, en (zhasses precietises et en tombeaux niagnitiques, les 
choeurs et. sanctuaires des grandes abbayes. Parmi ces abbayes, (relle 
de SainbDenis, en France, se distinguait entre toutes, puisque le 
(rhoeur de, son eglise servait de, sepulture aux princes fraincais. Le plan 
de ce choeur et de ce sanctuaire est, donne dans Fllistoire de l'abbaye 
de Subir-Denis par dom Felibien; nous nous contenterons d'en tracer 
la vue cavaliere, qui fera 111ieux coniprentlre les dispositions prin- 
cipales de cette eloture veneree (fig. 2). Ici, comme dans toutes les 
eglises abbatiales, lc choeur proprement, dit, occupait, les flernitfres tra- 
vees de la ncf, la croisee et une travee de l'abside; le sanctuaire, 
auquel on montait par quatre rampes (le dix-huit degres chacune, 
deux petites de chaque cote de l'autel et deux grandes dans les deux 
        
carlovingienne. 
Dom Doublett nous fournira la description (letaillee de toutes les 
parties du choeur et sanctuaire de la celtzbre eglise abbatiale. Ifentree 
du ehceur etait fermee par un jube, sur le (levant duquel, du temps 
de dom Doublet, on voyait encore, sculptes en pierre, la vie et le mar- 
tyre de saint. Denis, de saint Rustique et de saint lileuthtrre. Sur l'ar- 
cade principale selfivfiit. le crucifix donne par Publie Suger; les images 
' Histoire de Ifalflfaye de 
IUS e) 
Doublet, 
1625.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.