Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113767
CHAT EAU 
182 
de fosses pleins d'eau, ponts etroits d'un acces peu facile, tourelles 
flanquantes aux angles, avant-cour avec les offices, basse-cour avec ses 
dependances, jardins clos avec promenoir, logis irrcguliers et disposes 
suivantlzi dimension des pieces qulils contiennent, passages detournes, 
caves immenses permettant d'amasser des provisions considerables, 
et enfin passage long voüte, pour communiquer, sans etre vu, avec la 
grande route. Cependant le chäteau de Chantilly ne pouvait, pas plus 
que celui de Creil, opposer une defense serieuse a une attaque a main 
armee l. Les courtines et les tourelles du chateau etaient ouvertes par 
de larges fenetres, les combles garnis de belles lucarnes; mais le che- 
min de ronde superieuit avec les machicoulis traditionnels sont encore 
conserves. Si ces galeries superieures ne pouvaient plus proteger le 
chäteau contre les effets de l'artillerie, elles etaient souvent conservees 
pour les besoins du service; car elles donnaient de longs couloirs per- 
mettant de desservir toutes les pieces des etages eleves, et facilitaient 
la surveillance. 
On remarquera que tous les corps de logis des chäteaux, encore a 
(zette epoque, sont simples en epaisseur, dest-a-dire qu'ils n'ont que 
la largeur des pieces disposees en enfilade; celles-ci se commandaient. 
et les couloirs snperieurs, comme les caves, offraient du moins une 
circulation indepcndante des salles et des chambres, a deux hauteurs 
ditferentesf. Ce ne fut guere qu'au xvn" siecle que l'on commenca. 
dans les chateaux, a batir des corps de logis doubles en epaisseur. 
Cependant il ne faudrait pas croire que llirregularite des plans fut. 
au commencement du XVle siecle, une sorte de necessite, le resultat 
d'une idee preconcue; au contraire, a cette epoque, on cherchait, dans 
les demeures seigneuriales, la symetrie; on lui sacrifiait meme deja 
les distributions interieures, avec l'intention de presenler, a Fexterieur, 
des facades regulieres, un ensemble de batiments d'un aspect 1nonu- 
mental. Sous ce rapport, Fltalie avait exerce une influence sur les con- 
structeurs francais; mais cetait, avec l'emprunt de quelques details 
architectoniques, tout ce que les architectes avaient pris aux palais 
italiens : car, d'ailleurs, le chateau seigneurial conservait son caractere 
francais, soit dans l'ensemble des dispositions generales, soit dans les 
distributions interieures; ses tlanquements par des tourelles, ou par la 
maniere de couvrir les batiments. 
Le beau chateau du Verger en Anjou, demeure des princes de Rohan- 
Guemene, joignait ainsi les anciennes traditions du chateau feodal aux 
dispositions monumentales en vogue au commencement du XVIe siecle. 
" Toutes les constructions ne dataient pas de la mäme epoque; les plus anciennes 
remontaient ä la lin du xve siäcle. Mais, pendant le xvl" siecle, les bätiments, surtout 
ä Hnterieur, furent en grande partie decores avec un grand luxe d'architecture. Plus 
tard encore, pendant le xvne sieele, les communs furent modifies 
5' Voyez, dans Les plus ezvcellens bastimens de France, de du Cerceau, les vues et details 
des constructions de Chantilly.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.