Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113563
lATl-LÄU 
 162 
un petit nombre des siens pendant qu'il faisait le iiietier de voleur de 
grand chemin, fut pendu a Noyon, et la place de Pierrefonds, coni- 
niandee par son lieutenant, Antoine (le Saint-Gliamand fut de nou  
 I  1    q   
HSSdBgGB par larmee royale, sous les ordres de Francois des Ursins, 
431211 n Y Üt Pas lnlellk que lupernon. Une grosse somme d'argent don- 
gee au äomniandant de Pierrefonds fit rentrer enfin cette forteresse 
ans le omaine royal 1. 
EH 1515, 10 Hlfwquis (le Goeuvres, capitaine de Pierrefonds, ayant 
embrasse le parti des Meconteiits, le conseil de regence fit deeider que 
la P136? Semlt 35215850 par le comte d'Angouleme. Gette fois elle fut 
attaquee avec methode et en profitant de la disposition des collines 
GHVIPOIIHZIIÜGS. Des batteries, protegees par de bons epaulements qui 
existent encore, furent elevees sur la crete de la (lenii-lune de coteaux 
      1 
qui cerne le plateau a son extreinite sud. Les deux boulevards avant 
ete ecrases de feux, furent abandonnes par les assiefies le comte d'An 
A  D 7  
goulenie s'en empara aussitot, y elablit des pieces de gros calibre, et, 
sans laisser le temps a la garnison de se reconnaitrc ouvrit contre 
   7 
id SIOSSÜ tour du donjon, la courtine sud et les deux tours (lu coin, un 
BU 119111 ÜH qui dura deux jours sans reläche. A la fiii du second jour, 
le {IPOSSO four du donjon s'ecroula, entraiiiaiit. dans sa chute une par- 
äefes CEÜFWJHOS environnantes. Le capitaine Villeneuve, qui comman- 
HL P0111 9 marquis, s einpressa des lors de capituler, et le roi fit de- 
mflnfelef la Place, Gvelltrei" les tours du nord, et detruire la plus grande 
partie des logements. 
5' I  
Tel qu il etait encore avant sa restauration, avec ses batiments rases 
ät VStBSÄOjJIPs elirecheesä la sape, le chateau de Pierrefonds offrait un sujet 
e u etinepuisable. Bien quela destruction de cette forteresse ait ete une 
neceSsl e, 0I1 ne peut, en voyant ses ruines importantes sempecher 
de regretter qu'elle ne       H 7  
        soit pas part enue intacte jusqu a nos jours, car 
elle presentziit certainement le specimen le plus complet d'un chateau 
A  t   z   .      
bail d U? S901 Jet, d une epoque ou lartillerie a feu n'etait pas encore 
emllmyee 001111110 Hloyen (l'attaque contre les forteresses, et oii cepen- 
dfmf les ÜFÜWH lift 101, du moyen fige el. tous les fingins de siege avaient 
Eltlfäyläll: leur plus] grande perfection. Elle nous flonnerait une idee de ce 
   1  3'? 1'        
gllb? EIIGÜL 06h f 0111011108 deja iichement decorees a l interieur, ou les 
l'a itudes  luxe et de confort meme coinniencaient a prendre, dans 
a vie des seigneurs, une grande placf; 2_ 
Si no H r A   ,  
des rouäljjpoulonsi voii un chateau de la meine epoque, mais bati dans 
hnp up noulpdus IIIOI restes, il nous faut aller a Sullyi-suif-Iioire. Le 
p . q   onnons (fig. 26) es! a la misme eclielle que celui de 
1 Il existait, dans la galerie des Cerfs de Fontaincllleali, une vue peinte de Pierrefonds, 
qui se trouvait ainsi au nombre des prcmiäres places du royaume. 
s Depuis 1858, des travaux importants de restauration ont ete entrepris dans le chäteau 
de Pierrefonds, par ordre de l'empereur Napoleon III.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.