Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113529
CHATICAU 
138 
la basse-cour, le plateau seleve en skälargissant, et. se relie a une cliaine 
de collines en demi-lune presentant sa face concave vers la forteresse. 
Cette situation etait facheuse pour le (ihalteau du moment que l'artil- 
lerie a feu devenait un moyen ordinaire d'attaque, car ellc permettait 
d'envelopper la face sud d'un demi-cercle de feux convergents. Aussi, 
des lepoque de Louis XII, deux boulevards de terre, dont on retrouve 
encore la trace, avaient ete elcves au point. de jonction du plateau avec 
la chaine de collines. Entre ces boulevards et. la basse-cour, de beaux 
jardins sltcndaient sur le plateau, et ils etaient eux-meules entoures 
de murs de terrasse avec parapets. 
Nous avons vainement. tzlierche les restes des aqueducs qui auraient 
du amener de l'eau dans l'enceinte du chaleau de Pierrefonds Un seul 
puits existe dans la cour. Les approvisionnenlenls d'eau etaicnt donc 
obtenus au moyen de. conduites qui amenaient les eaux des combles 
dans une vaste citerne disposee sous les batimetits de l'est. Tout ce qui 
est necessztire a la vie journaliere d'une nombreuse garnison et a sa 
clefenSe est trop bien prevu ici pour laisser douter du soin apporte par 
les constructeurs dans Pexecution des approvisionnements d'eau. 
Une vue cavaliere du chateau de Pierrefonds, prise du cote de l'en- 
tree (hg. 25), fera saisir l'ensemble de ces dispositions, qui sont en- 
   
Mais ce qui doit particulierenlent. attirer notre zittention dans cette 
magnifique residence, c'est le systeme de defcnse nouvellement adopte 
a cette cpoquc. Chaque portion de courtine est. defendue a sa partie 
superieure par deux etagcs de chemins de ronde: Fetagc inferieuit ctant 
muni de machieoulis, creneatlx et meurtrieres seulement; letage 
superieur, sous le comble, de creneauxet meurtrieres (voy. Ancurrnc- 
TUBE BIILITAIFE, tig. 37). Les sommets des tours possedent trois et quatre 
etages de defenses, un chemin de ronde avec machicotllis, et creneziux 
au niveau de Fetage superieur, des courtines, un etage de creneaux 
internltädiairc Et 1111 parapet crenele autour (les combles. Maigre la 
multiplicite de ces postes de defense, le chateau pouvait n'etrc garni 
que d'un nombre de defenseurs relativement restreint : car ces de- 
fenses sont disposees avec ordre, les communications sont faciles, 
les courlineS SOIÜ bien flanquees par des tours saillantes et rappro- 
chees; les rondes peuvent se faire de plain-pied tout autour du chateau 
a la partie supcrieure, sans etre oblige de descendre des tours sur 
les courtines et de remonter de celles-ci dans les tours, ainsi que 
l'on etait force de le faire dans les chateaux des xuf et X1119 siecles. 
On remarquera qu'aucune meurtriere n'est percee a la base des tours. 
Ce sont les crenelages des murs exterieurs de contre-garde qui seuls 
(lefentlziient les approches. La garnison, forcee dans cette premiere 
enceinte, se refugiait dans le chateau, et occupant les etages supe- 
rieurs, bien couverts par de bons parapets, ecrasait les assaillants 
qui tentaient de s'approcher du pied des remparts. 
Bertrantl du Guesclin avait zittaquc quantite de clltiteaux batis pen-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.