Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113514
157 
A TEAU 
corde a noeuds; au centre de l'aire de cette cave circulaire est creuse 
un puits qui a M mctres de profondeur, puits dont l'ouverture, de 
l"',30 de diametre, correspond a l'oeil pratique au centre de la voüte 
elliptique de la cave. Celte cave, qui ne recoit de jour et. d'air exte- 
rieur que par une etroite meurtrier-e, est, ziccompagnee d'un siege d'ai- 
sances pratique dans l'epaisseui' du mur. Elle etait donc destinee a 
recevoir un tttre humain, et le puits creuse au centre de son aire etait 
probablement une tombe toujours ouverte pour les malheureux que 
l'on voulait faire disparaitre a tout jamais. 
D'ailleurs la tour d'Artus, peu eloignee du corps de garde, etait 
placee a lextremite de la grand salle oii le seigneur rendait la justice. 
Ijetage inferietir de la chapelle etait rfäserve au service du chapitre, 
et la tour de Josue ne contenait guerc, a tous ses otages, que des 
latrines pour la garnison logee de ce (zote du chateau. Au bas de la 
courtine de gauche de la tour de Josue, en P, est. une polerne relevec 
de 52 metres au-dessus du sol exterieur. Cette poterne s'ouvre sur des 
passages souterrains qui ne communiquaient, aux etages superieurs 
que par un seul escalier a vis donnant dans le poste du rez-de-ehziussee. 
A cote tlc la poternc est un porte-voix se divisant en deux conduits, 
l'un aboutissant dans la salle 1 au premier etage, l'autre dans la salle E2 
au rez-de-chaiusstäe. Ce deuxieme branchement,incline a 115 degres, 
etait assez lzirge pour qu'on put y faire monter ou descendre un 
homme couche sur un chariot, sans ouvrir une seule porte ou poterne. 
Getait une veritable sortie pour des messagers ou pour des espions, 
en cas dinvcslisseinent.  
Il fallait donc, pour ousfrir la poterne a une ronde rentrante, que 
les deux postes situes au rez-de-chaussec et au premier etage fussent 
d'accord, ce qui etait une difficulte en cas de trahisouJJne fois la 
ronde entree par la poterne P, il etait necessaire qu'elle connut les 
(listributions interieures du chateau ; car, pour parvenir a la cour, elle 
(levait. passer par le seul escalier a vis qui aboutit au poste du rez-de- 
chaussee. Si une troupe ennemie süntroduisait par la poterne P, trois 
couloirs se presentaient. a elle : deux sont des impasses; le troisieme 
aboutit a une cave fermee par une porte, puis a l'escalier 3. Avant, de 
se reconnaitre dans ces couloirs obscurs, des gens peu familiers avec 
les (lefenses du chateau perdaient un temps precieux. 
Si les dispositions defensives du chateau de Pierrefonds n'ont. pas la 
grandeur majestueuse de celles du chäteau de Goucy, elles ne laissent 
pas d'elle conlbinees avec un art, un soin et une recherche dans les 
details, qui prouvent a quel degre de perfection etaient arrivees les 
constructions des places fortes seigneuriales a la fin du xIve siecle, et 
jusqu'a quel point. les chatelains a cette epoque etaient en detiance des 
gens du dehors.  
Les lices etaient autrefois munies de batteries pour placer du canon 
a une epoque plus recente; elles dominent l'escarpement naturel, 
qui est de 20 metres environ au-dcssus du fond du vallon. Au sud de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.