Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113445
CHATEAU 
450 
tomne. Pierrefonds, zippuye a la foret vers le nord, se trouvait. ainsi 
commander un magnifique domaine facile agarder sur tousles points, 
ayant a sa porte une des plus belles forets des environs de Paris. tlkätait 
donc un lieu MlIIIlFtIiJiC, pouvant servir de refuge et offrir les plaisirs 
de la chasse au chatelziin. La cour de Charles Vl etait tresmdonnee au 
luxe, et parmi les grands vassaux de ce prince, Louis dÜrleans etait un 
des seigneurs les plus magnifiques, aimant les arts, instruit, ce qui ne 
Fempechait pas (lT-tre plein d'ambition et. (l'amour du pouvoir; aussi 
voulut-il que. son nouveau chateau fut a la fois une des plus somp- 
tueuses residences de cette epoque et une forteresse construite de 
maniere a (letier toutes les attaques. Monstrelet en parle comme d'une 
place du premier ordre et un lieu admirable. 
Pendant sa construction, le chateau de Pierrefonds, defendu par 
Bosquiaux, capitaine du parti des Armagnacs, fut attaque par le comte 
de Saint-Pot, envoye par Charles VI pour reduiiic les places occupees 
par son frirre. Bosquiaux, plutot que de risquer de laisser assieger ce 
beau chateau encore inacheve, sur l'avis du duc (Fürleans, rendit. la 
place, qui, plus tilrd, lui fut restituee. Le comte de Saint-Pot ne la quitta 
toutefois qu'en y mettant le feu. Louis (l'0rleans repara le dommage et 
acheva son oeuvre. En 1420, le chateau de Pierrefonds, dont la garni- 
son etait (tepourvue de vivres et de munitions, ouvrit ses portes aux 
Anglais. Charles d'0rleans et Louis Xll completerent, cette residence; 
toutefois il est a croire que ces (lerniers travaux ne consistaient guere 
qu'en ouvrages illtfältietllts, car la masse encore imposante des construc- 
tions appartient aux commencements du xve siecle. 
Le chateau de Pierrefonds, dont nous donnons le plan (fig. 2101 
a rez-de-cliaiussee (sur la cour), avec les ouvrages exterieurs les plus 
rapproches. est a la fois une forteresse du premier ordre et une resi- 
dence renfermant tous les services destines a pourvoir a l'existence 
d'un prince et d'une nombreuse garnison. Le bas de notre figure 
(tonne Fextremite du promontoire plongeant sur le bourg et sur les 
deux vallons qui setendent. a droite et a gauche. Vers le point A, le 
 SÜÜVf, süälargit, et, a 2001uetres de la environ, se soude 
a la plaine elevee qui s'etend jusque la foret de Villers-Gotterets. On 
voit en BB' les murs de soutenement batis a mi-cole qui se prolongent 
jusqu'au premier boulevard et qui sont. munis de contre-forts, ainsi 
que de redans flanquants. Ces fronts battent les deux vallons en sui- 
vant la declivite du promontoire. 
En G, est une poterne avec une caponniizre c. Cette poterne s'ouvre 
sous le. rempart. formant, mur de soutenement. Outre cette poterne, 
il y avait deux entrees menagees dans les ouvrages exterieurs du cha- 
teau : l'une en D, l'autre en E. Ces deux entrees s'ouvraient en face 
d'anciennes rues du bourg de Pierrefonds et existent encore. L'entree 
Dest commandee par un gros boulevard G, enticrement construit 
,008 pol 
10 mbtres.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.