Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112002
CHARPENTE 
Lgwlfigure, 4' explique celte combinaison. En A, sont les pannes; en B, 
le faitage ; laligne ponctuee GD indique les chevrons. Les murs pouvaient 
ainsi elre reduits (Pepaisseur. Les exlremites de Fenlrait, s'assemblent, 
ä queue d'aronde dans la saliliere E; celle F est entnillee pour recevoir 
les zibouts des chevrons qui sont retenus sur le faitage, les pannes et 
les sablieres, par des chevilles de chene. Mais ce moyen presenle (Passez 
grands defuuts : les pannes, posees de plat, sont faibles; elles ne por- 
2m 
'l 
lent que sur leurs tenons. Aussi neinploya-t-on ce systemedäissemhlzige 
de charpente qu'assez rarement; nous ne le retrouvons guere adopte 
dans les constructions du Nord. Les liens courbes, si les arhaletriers 
elaient trop charges, devaient, par leur pression sur Pentrail, le faire 
llechir. (les fermes ne pouvaient etre employees que pour couvrir des 
nefs elroites, et neussent, pu, executees sur de grandes dimensions, 
conserver leur rigidite. Ces exemples font voir quhlors les charpentiers 
ne se rendaient pas un compte exact de la fonction de Fentrait, qui (loil, 
etre uniquement dempecher Fecartemenl des arhaletriers, mais qui 
ne peut et ne doit supporter aucune charge ; aussi on changea prompte- 
ment les janibettes A (fig. 3), et, les retournant, on les asseinbla dans 
Yextremite inferieure du poineon (fig. ä). Lentrait restait libre alors, 
suspendu au milieu de sa porlee par le poincon, et les deux jambeltes, 
converties en liens B, ailretverent parfaitement laflexion des arbaletriers. 
Ces donnees elenientaires avaient ete adoptees jlejä dans Fantiquite; 
mais la preoccupation des architectes romans dg donner ä leurs ghapl 
pentes Fapparence d'une voüte avaitfaitpreferer le systeme vicieux dont 
les figures 3 et4 nous donnent des exemples. Les petites dimensions 
des charpentes romanes encore existantes et leur extreme rurele ne 
nous permettent pas de nous etendre sur l'art de la charpenterie ä cette 
cpoque reculee; nous serions oblige de nous lancer dans les conjec- 
Charpente de 
ägllsL 
de Villenenvc (urrond 
de Blaye), X1112 siäcle,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.