Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113292
 flijä   cuirrisAU j 
Lorris ifexisteraiit-elle pas, que la forme, le diamelrtf, l'espacement; 
des tours, la disposition des portes, se rapprochent bien plus du sys- 
teme defensif adopte au commencement du X111" siecle que de celui 
du XIYÜ. Le tableau conserve autrefois dans l'abbaye (le Saint-Germain 
des Pres, et qui date du  du xvtfsitrcle, representant 
le Louvre et l'abba5fe, les gravures dlsrael Sylvestre, n'indiquent pas, 
POUF les tours, les dispositions de (lefeiise utilisees du temps de 
Charles V, mais bien plutot celles eniployees du temps de saint Louis. 
Tlouttfftiis Charles V sure-leva les courtiiies et y zulossa des batiments 
d lltlllllttllüll (c'est l'opinion de Sauval); il fit batir le grand escalier et. 
 galerie lllüllillll le donjon en tzommunicatioii avec la porte du nord. 
cut-etre qu'il franchit le   "Ät- l   d Pl'l' A a "t 
  perinie ie ( u  1a eau e  11 ippe-. u use, 
(lu cote J, vers l'ouest, en elevant. sur ce point des corps (le logis tres- 
ÜPÄIIS- Il semblerait que les constructions primitives slarretziient de 
E0 cote a la lOLIFZ, et que le mur iiiterieur de l'aile occidentale etait 
ÄEIHCIQHIIOFOUPÜIIC. Alors le donjon, plus rapproche de cette cour- 
ÜÜÜ, devait mieux commander la campagne vers le point oii une 
attaque serieuse etait le plus a craindre. Les constructions entreprises 
PHP Charles V furent contiees a Raimoiid du Temple, son (r bien aime 
Sefgellt d'armes et maconl n. 
La porte de la ville (voy. la fig. 20) (loiiiiziit issue entre deux murs 
fhflfflllos de tourelles, le long de la riviere, et aboutissait a une prc- 
fnlefc PÜPIe exterieure K donnant sur la berge, au point oii se trouve 
ifujfllrdlliii le balcon de la galerie d'Apollon. En aval de cette porte 
Giälll la tour du Bois, qui correspondait a 1a tour de Nesles, sur l'em- 
P dcement de l'Institut. On entrait, de la ville, dans les lices du Louvrc 
par la porte H : cllait la porte principale. Mais, pour peiietrer dans 
C,"   A  
fO Clylateau, i_l fallait tiaveisei un chalelet N construit en avant du 
  1    w       
 Lül tour I faisait le coin sur la Seine, vers Paris. En A, etait le 
I]0l1(PPl"tlllp A         
  pe-. ugusle, entouie de son fosse particulier B son 
ftlltW- 3-'   . f-l 
tbnitbf, On G clait piotegetv par un corps de garde (I. En F, etait une 
chelätliiiodUn large fosse a fond de cuve, avec contresczirlue revetue, 
111 Bronde et ecliauffueltes reanait en U to t 1l'l1l' lu cha- 
teru     5A  i,  1  2110 ( L 
nlint- gales bassesicours du cote de la ville se trouvaient en li, entre la 
5m 111118 de Philippe-iauguste et le fosse. D11 cote du nord, en W, et 
1 1          
(r mil 0171 O-plein O, UltUCHl plantes des jilftllllä avec treilles. Les tours 
 n" x     
leiniliitiX, et la porte [irintfipale zivec ses deuxtours Y, devaient appaiw 
lat-un 1 a construction du CUIHIHOHCOIIIOHl du X111" siccle. La chapelle 
  en a. 011 m, 1111 grand vestibule servait de salle des gardes. Les 
    Biblioth; 
  m1, Cluules 1 K, 
f Vuvnz lv-s Tzlres concernant [iainunul du Tf"'l'ltz' (mint. (au 211111111111: WLIPFÜS du foi 
.V  rr  "mnc 1 v1  
wlr. Flücqlre des chartes, "l" serre, t. III, P  Rmnlond (in L1  muvrcs et les titres ÜÜÜÜ 
(Lhurlus V, les fonctions de sergent d'ananas ct de lllillllt, msl m; dg Fmncc profcssait 
      " ue 0   
1! est 101 (ILICSÜOH font connautrc les sentmlents d cstunc q 
pour son garde du corps, architecte;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.