Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1113014
407 
CHATEAU 
d'augmenter ce logement, selon les besoins, en elevant successive- 
ment de nouvelles constructions, telles que chambres, chapelles, cui- 
sines, qui d'abord furent semees ca et la sur la surface de l'enclos. 
Lorsqu'un certain nombre de ces baliments avaient ainsi ete appro- 
pries ou crees, on les reunissait successivement par des passages cou- 
verts (aleia) construits en bois, quelquefois en facon de portiques ou- 
verts, mais plus souvent fermes sur les cotes. (les batiments etaient 
jetes au milieu des enceintes, laissant les defenses libres, comme le 
serait un bourg ou village enclos de murs. Au X1110 sieclc, les services 
se relient davantage a l'enceinte meme, que les batiments interieurs 
contribuent a renforcer; c'est seulement alors quapparait le chateau 
sous le rapport architectonique, les etablissements zinterieurs n'etant 
que des defenses plus ou moins fortes et etendues enveloppant. des 
habitations et des batiments de service de toute nature et de dimen- 
sions fort diverses, sans aucune idee d'ensemble. Le X1116 siecle vit 
elever de tormidables chateaux qui joignziient a leurs qualites de for- 
teresses celles de residences magnifiques, abondamment, pourvues de 
leurs services et de tout ce qui est necessaire a la vie d'un seigneur 
vivant au milieu de son domaine, entoure d'une petite cour et d'une 
garnison. 
A partir de saint Louis, la feodalite (lecroit; elle est absorbee parla 
royfaute d'une part, et entamee par le peuple de l'autre  les editices 
qu'elle eleve se ressentent naturellement de cette situation politique. 
Ils se dressent sur le sol lorsqu'elle reprend de l'influence. Ils sont 
plus rares ou plus pauvres lorsque le pouvoir royal et l'organisation 
nationale prennent de la force et se constituent. A la mort de Phi_ 
lippe-Auguste, en 1223, la feodalite, qui avait aide ce prince a reunir 
a la couronne les plus belles provinces de France, se trouvait riche et 
puissante; a l'exemple du roi, quelques grands vassaux avaient ab- 
sorbe nombre de fiefs, soit par des alliances, soit comme prix de leurs 
services, soit par suite de la ruine des nobles qui avaient tout perdu 
pendant les croisades du X110 siecle. Pendant les premieres annees de 
la minorite de saint Louis, il setait forme, comme chacun sait, une 
ligue formidable contre la couronne de France gardee par une femme 
encore jeune et dont on ne soupconnait pas les grandes qualites po- 
litiques. Parmi les vassaux de la couronne de France coalises contre 
le roi enfant, un des plus puissants etait Enguerrand III, sire de Goucy, 
seigneur de Saint-Gobain, (YAssis, de Marle, de la Fere, de Folem- 
bray, etc. Son esprit indomptable, son caractere independant, etaient 
excites par (limmenses richesses : un instant ce vassal pensa pouvoir 
mettre la main sur la couronne de France; mais ses sourdes menees 
et ses projets ambitieux furent dejoues par la politique adroite de la 
reine Blanche, qui sut enlever a la coalition feodale un de ses plus 
puissants appuis, le comte de Champagne. Le sire de Coucy fut bien- 
tot oblige de preter serment de fidelite entre les mains du roi, qui ne 
voulut pas se souvenir de ses projets. C'est a Fepoque des reves am-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.