Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112959
401 
CHATEAU 
cabinet situe au rez-de-chaussee. Reunis dans cet etroit espace, ils 
brisent les portes : l'alarme se repand parmi la garnison occupant la 
basse-cour, ct croyant qu'une troupe nombreuse envahit le bati- 
ment de la chapelle, les defenseurs accumulent des fascines et y met- 
tent le feu pour arreter Fassaillant; mais la flamme se repand dans 
la seconde enceinte du chateau, Bogis et ses compagnons passent 
a travers le logis incendie et vont se refugiei- dans les grottes marquees 
G sur notre plan (fig.  Roger de Lascy et les defenseurs, reduits 
au nombre de cent quatre-vingts, sont obliges de se refugier dans la 
derniere enceinte, chasses par le feu. a A peine cependant la fumee 
a a-t-elle un peu diminue, que Bogis, sortant de sa retraite et courant 
((21 travers les charbons ardents, aide de ses compagnons, coupe la 
a corde et abat, en le faisant rouler sur son axe, le pont mobile qui 
if etait encore rclevel, afin d'ouvrir un chemin aux Francais pour 
u sortir par la porte. Les Frangaztis donc s'avancent en hate et se [ire-pa- 
u rent a assaillir la haute citadelle dans laquelle l'ennemi venait. de se 
e retirer en fuyant (levant Bogis. 
u Au pied du rocher par lequel on arrivait a cette citadelle etait un 
a pont taille dans le roc Vlfg, que Richard avait t'ait ainsi couper au- 
(f trefois, en meme temps qu'il fit creuser les fosses. Ayant fait glisser 
u une machine sur ce pont 3, les notres vont, sous sa protection, creu- 
c ser au pied de la muraille. De son cote, l'ennemi travziille aussi a 
ff pratiquer une contre-mine, et, ayant fait une ouverture, il lance des 
a traits contre nos mineurs et les force ainsi a se retirert. Les assie- 
w ges cependant n'avaient pas tellement entaille leur muraille qu'elle 
w fut menacee d'une chute; mais bientot, une catapulte lance contre 
(K elle denornies blocs de pierre. Ne pouvant resistei" a ce choc, la 
c muraille se fend de toutes parts, et, crevant par le milieu, une partie 
(f du mur s'ecroule..... D Les Francais s'emparent de la breche, et la 
garnison, trop peu nombreuse dcsornlais pour defendre la derniere 
enceinte, enveloppce, n'a meme pas le temps de se refugier dans le 
donjon et de s'y enfermer. (Tetait le 6 mars 42011. (l'est ainsi que Phi- 
lippe-Auguste s'empara de ce chateau, que ses contemporains regar- 
daient (EOITHHR imprenable. 
Si nous avons donne a peu pres en entier la description de ce siege 
' C'est le Pont maPfIÜÜ sur notre plu" 
basse-cour E 
' C'est le pont L, Üg- '11- 
0 Un 31m1 (voy. ACHITECTUIII: MILITAIRE). 
communiquant 
de 
FÜÜYPÄIgIB 
avance 
la 
sur le pot 
(Gu 
d. atrairc. a 
ill. Guiarl, vers 43 50.) 
  our 
   0s a PGZ-de-CIUIÜSBLÜ P 
' Richard avait eu le tort de 00 pas mumgtr debfenlbrflsifxxltrc les Prüjr-ctnlcs 1311655 
w  "mur: mnqzus    
00m0? CC 190m, et 10 Chat gflrmmbsant 1M m1? f, d L c: 'neler la nnu-aillc nu HIVÜÜÜ du 
 u a "'35 e "d 
du sommet de la murcullc, 108 1155-0905 50m 0 la 
sol de la cour.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.