Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Charnier-Console]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111763
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1112918
CHATEAU 
a ouvrir les portes du chateau ou en sortir, sans etre aussitot ou frappe 
a de mort, ou fait prisonnier..... v  
Pendant tout lihiver de 1203 a 1204, Farmee francaise resta dans ses 
lignes. Roger de Lascy, qui commandait dans le chateau pour Jean- 
sans-Terre, fut oblige, afin de menager ses vivres, de chasser les ha- 
bitants du petit Andely qui selaient n1is sous sa protection derriere 
les remparts de la forteresse. Ces malheureux, repousses a la fois par 
les zissieägcs et les assiegeants, moururent de faim et. de misere dans 
les fosses, au nombre de douze cents. 
Au 111ois de fevrier 1204, Philippe-Auguste, qui sait que la garnison 
du chateau Gaillard conserve encore pourun an de vivres, a impatient 
en son coeur n, se decide a entreprendre un siege en regle. Il reunit 
la plus grande partie de ses forces sur le plateau dominant, marqueR 
sur notre figure 10. De la il fait. faire une chaussee pour aplanir le sol 
jusqu'au fosse en avant de la four A (fig. 11)  a Voici donc, du som- 
a met de la montagne, jusqu'au fond de la valleo, et au bord des pre- 
u miers fosses, la terre est enlevee a l'aide de petits boyaux, etrecoit 
a l'ordre de se defaire de ses asperites rocailleuses, afin que l"on 
w puisse descendre du hautjusquen bas. Aussitot un chemin, suffi- 
e samment large et promptement trace a force de coups de hache, se 
e forme a l'aide de poutres posees les unes a cote des autres et sou-' 
H tenues des deux cotes par de nombreux poteaux de chene plantes 
v en terre pour faire une palissade. Le long de ce chemin, les hommes, 
a marchant en sürete, transportent des pierres, des branches, des 
w troncs d'arbres, de lourdes mottes de terre garnies d'un gazon ver- 
e doyant, et les rassemblent en monceaux, pour travailler a combler 
H le fosse..." (fig. iltfl. Bientot selexfent sur divers points (resultat 
(f que nul n'eut ose esperer) de nombreux pierriers et des mangon- 
K neaux, dont les bois ont ete en peu de temps coupes et dresses, et 
H qui lancent contre les murailles des pierres et des quartiers de rocs 
H roulant dans les airs. Et afin que les dards, les traits et les fleches, 
K lances avec force du haut de ces murailles, ne viennent pas blesser 
1 Cette ehaussee est encore visible aujourd'hui. 
a La figure 14 represente a vol d'oiseau le chäteau Gaillard au moment ou, les appro- 
ches etanl a peu pries terminees, les assiägeants se disposent a aller combler le fosse. On 
voit en A Festacade rompue par les gens de Philippe-Auguste pour pouvoir faire passer 
les bateaux qui devaient attaquer File B; en C, le petit Andely; en E, Fetang entre le petit 
05 le grand Andely; D, les tours de lu ligne de circonvallation et de contrevullation tracee 
P3P Philippe-Angnste, afin de rendre l'investissement du ehätcan Gaillard complet; F, le 
val ou moururent de faim et de misere la plupart des malheureux qui süätaient refugies 
dans le chateau et que la garnison renvoya pour ne pas epuiser ses vivres. On vbit aussi, 
il Ycxtremite de la chaussee faite par Farmee assiegeante, pour arriver par une pente au 
fOSSÜ de l'ouvrage avance, deux grandes pierrieres qui battent la tour saillante contre 
laquelle toute l'attaque est dirigee; puis, en arriere, un beffroi mobile que l'on fait avan- 
cer Pour battre tous les couronnements de cet ouvrage avance et empecher les assiägäs 
de S'y maintenir.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.