Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107098
 S7  [ BALUSTRADE ] 
A Feglise Saint-Urbain de la morne ville, presque contemporaine de ces 
restaurations de la cathedrale, mais ou la question d'economie avait etc 
moins imperietise, nous avons vu, au contraire, comme l'architecte avait 
profite de la (Iualite et de la dimension des pierres de 'I'onnerrc pour 
faire des balustrades minces et compose-es de grands morceaux. 
Il n'est pas rare de trouver dans les edificcs du commencement du 
XIVe siecle des balustrades pleines, decorees d'un simulacre dlajour. C'est 
Surtout dans les pays oil la pierre, trop tenace ou trop grossiere, ne se 
Prätait pas aux degagenlents delicats des redents et no conservait pas ses 
affftes, que ces sortes de balustrades ont etc adoptccs. Dans la haute 
BOLIPgOgne, par exemple, ou lc calcaire est diune qualite ferme et difficile 
äävider, on ne fit des balustrades a jour que fort tard, et lorsque le 
Style (Farchitecture adopte en France envahissaitjes provinces voisines, 
Ültiläf-ä-dire vers le commencement de XIVe siccle; et morne alors les 
tailleurs de pierre se contenterent-ils souvent de balustrades pleines, de 
dalles posees de champ, decorees de compartiments se detachant sur 
un fond. C'est ainsi qu'est taillee la balustrade qui surmonte les deux 
Chapelles du transsept de lleglistersaint-Benigne de Dijon (fig. 18 bis). Le
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.