Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107069
BALUSTBADE 
fächeuse au point de vue de l'art. Ijfnil est tourmente par ces figures 
geometriques semblables, mais inegales; l'harmonie, qui doit resulter, non 
de la similitude des diverses parties d'un edifice, mais de leur contraste, 
est detruite. Ici, comme dans toutes les formes de l'architecture adoptees 
a partir de cette epoque, le raisonnement, la combinaison geometrirlue, 
prennent une place trop importante; le sentiment, l'instinct de l'artiste 
16 555 
C  c 
ä "1 
  
Piaf. rw. sa q. 
disparaissent etoulfes par la logique. L'amour des details,les raffinements 
dans leur application, vinrentencore oter aux balustrades leur severite de 
formes. Les architectes du XIIIe sieele, mus par ce sentiment d'arlqu'on 
retrouve a toutes les belles epoques, avaient compris que plus les mem- 
bres de l'architecture sont d'une petite dimensiomplus leurs formes veu- 
lent etre largement composees, afin de ne pas detruire l'aspect de grandeur 
que doivent avoir les edifices ; car, en multipliant les details sans mesure, 
on rapetisse l'architecture au lieu de la grandir. Si parfois, auxuiesieele, 
dans quelques monuments executes avec un grand luxe, on setaitpermis 
de faire des balustrades tres-riches parleur combinaison etleur sculpture, 
ce sentiment de la grandeur apparaissait toujours, etles details ne venaient 
pas detruire les masses : temoin la balustrade qui couronne le passage 
reserve au-dessus de la porte sud de Notre-Dame de Paris (fig. 17), elevee en 
1257. Il est impossible de grouper plus d'ornements et de moulures sur 
une balustrade, et cependant on remarque qu'iciJean de Chelles, l'auteur 
de ce portail, avait compris que Fexces de richesse prodigue sur un petit 
espace pouvait detruire l'unite de sa composition, car il avait eu le soin 
de relier cette balustrade aux divisions generales de l'architecture par 
des eolonnettes engagees qui viennent la penetrer et la forcer, pour ainsi 
dire, a participer a l'ensemble de la decorationl. Aussi raflines, mais moins 
ad roits, les architectes du XIVe siecle arriverent promptement a la maigreur 
ou a la lourdeur (car ces deux defauts vont souvent de compagnie dans 
l Il n'existait plus que deux fragments de cette chaimante balustrade sur les deux 
contre-forts du portail, mais ces fragments indiquaient clairement la disposition de l'en- 
semble. La richesse de cette balustrade est motivee par Pextreme delicatesse des parties 
d'architecture qu'elle accompagne et couronne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.