Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111576
535 
CHAPITEAU 
pierre sur toute sa longueur; precaution düippareilleur qui nfavait pas 
toujours etc prise par les architectes de la premiere moitie du X111" siecle. 
Cette position donnee au tailloir du chapiteau n'est pas seulement rescr- 
vee aux colonnettes des meneaux, elle est encore adoptee, des 12110 a 
12115, pour les chapiteaux (Yarcs-doubleaux dont les membres de mou- 
lures, comme a la sainte Chapelle du Palais, par exemple, SÜHSCÜVGHÜ 
dans un angle droit presentant son sommet a l'intrados. 
Plus tard, vers la lin du xni" siecle et le commencement du x1v', l'angle 
droit presentant son aiguite sur la face du tailloir des chapiteaux des 
meneaux parut trop vif, trop saillant, trop important, donnant une 0111 bFB 
trop prononcee; en conservant le principe de l'angle sur la face,on traca 
le tailloir des chapiteaux de meneaux suivant:un hexagone regulier. 
Nous presentons (voyez fig. [18 bis) un chapiteau des montants simples 
appartenant aux fenetres des chapelles absidales de N otre-Dame de Paris; 
son tailloir, ainsi que liindique la section horizontale A, est un hexagone. 
Le füt de la colonnctte se prolonge jusque sous le bord superieur de la 
corbeille, ce qui est encore un des caracteres particuliers aux chapiteaux 
de latin du XIIIB siecle; cette corbeille est decoree de bouquets de feuilles 
empruntees a la flore indigene, le crochet a disparu. Ces chapiteaux 
datent des premieres annees du XIVe siecle. lls sont peints a liinterieur : 
la corbeille est rouge, les feuilles or, ainsi que le bord superieur de la 
corbeille, l'astragale pourpre, la gorge d11 tailloir bleu verdatre, son filet 
est pourpre et son tore dore. 
C'est vers 12110 que les feuilles decoratives des chapiteaux sepanouissent 
completement, et qu'au lieu d'etre copiees sur des plantes grasses, des 
herbacees, elles sont de preference cueillies sur les arbres a haute tige, le 
ehene, lcrable, le poirier, le figuier, le hetre, ou s11r des plantes vivaces, 
comme le houx, le lierre, la vigne, Feglantier, le framboisier. Uimitatlün 
de la nature est deja parfaite, reeherchee meme, ainsi que le fait voir un 
des chapiteaux de Varcatilre de la sainte Chapelle haute de Paris (fig. 119). 
On trouve encore, dans cet exemple, le crochet du commencement du 
XIIIÜ sieele; mais sa tetc n'a plus rien du bourgeon, c'est un bouquet de 
feuilles; SUP la corbeille deja serpentent des tigettes; la feuille ne tient 
plus alarchitecture, elle est independante, c'est comme un ornement 
zlttaizhe autour de la corbeille. Ün comprendra tout le parti que des 
mains aussi habiles que celles des sculpteurs de cette epoque pouvaient 
tirer de ce systeme de decoration; et, en effet, une quantite innombrable 
de ces chapiteaux fdu milieu du XIII" siecle sont, comme execution et 
Üolnme Composition gfilclellse, (les (euvres charmantes. Les ensembles 
architectoniques perdent de leur grandeur cependant du jour oii la 
sculpture commence a s'attacher plutot a l'imitation de la nature qu'a 
satisfaire aux donnees generales dc l'art. Les chapiteaux de cette epoque 
deviennent cleja confus ; mais la corbeille, bien visible, bien galbee, elle 
tailloir encore largement profile {dans Plle-de-France surtout), soutien- 
nent les membres superieurs que les chapiteaux sont destines a porter.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.