Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111282
L canna-nm 1  506  
nous donne un bel exemple de ces sortes de chapiteaux (fig. 2h). On 
voit que Fornementation n'est qdaccessoire dans les chapiteaux rhe- 
nans; ce n'est guere qu'une gravure ä peine modelee, qui ne modifie 
pas le galbe geometrique du sommet de la colonne. On sent lä l'influence 
byzantine; car si l'on veut examiner les chapiteaux de Saint-Vital de 
Ravenne et de Saint-Marc de Venise, on reconnaitra que dans ces edi- 
lices, la plupart des chapiteaux appartenant aux constructions primitives 
ne sont decores que par des sculptures tres-platcs, (lecoupees, ou meme 
quelquefois, comme dans le bas cote nord de cette derniere eglise, par 
des incrustations de couleur. Quelle que soit la beaute de travail de ces 
sculptures, la forme romane, meme a la ün du X111" siecle, reste mai- 
tresse; il ne semble pas que cet art puisse se transformer. 
L'architecture comme la sculpture romane du l-thin ne peuvent se dcbar- 
rasser de leurs langes carlovingiens; elles tournent dans le meme cercle 
jusqu'au moment ou les arts francais importes viennent prendre leur 
place. Cette immobilite ou ce respect pour les traditions, si l'on veut, 
existent, quoiquejavec moins de force, en Normandie. La forme du cha- 
piteau normand roman persiste, sans modification sensible dans les 
masses, jusqu'au moment ou le style francais l'ait invasion dans cette
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.