Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1111076
A85 
CHAPITEAU 
cannelures ciselees en eventail pour simuler les nerfs et decoupurcs de la 
feuille romaine. Ces artistes primitifs tentaient cependant de se soustraire 
parfois ä la tradition antique, et taillaient clejä, des le x9 siecle, des figures 
sur les corbeilles de leurs chapiteaux, ou des formes dont il serait difficile 
de decouvrir l'origine, des traits, des zigzags, de grossiers lineaments; 
souvent aussi ils se contentaient de les epanneler. Mais nous ne voulons 
 5 
f  .1 xx Ml. 
fur "'W'4fff"L"' 
wf 
w 
 m  
T 1M__,A 
 
  M 
ü n  
pas fatiguer nos lecteurs par des productions de ces premiers et informes 
essais, qui n'ont qu'un attrait de curiosite; nous arriverons au x12 siecle, 
epoqne pendant laquelle la forme des chapiteaux, leur l'onction et leur 
sculpture peuvent elre parfaitement delinies. 
Il nous faut d'abord distinguer les chapiteaux, ät partir de cette epo- 
que, en chapiteaux de colonnes isolees, monocylindriques, et en chapi- 
teaux de colonnes engagees. 
Dans les eglises, les colonnes monocylinrlriques sont ordinairement 
reservees pour le tour des sanctuaires; partout ailleurs la colonne est 
presque toujours engagee au moins d'un tiers dans une pile, un 
pilastre ou un mur. La fonction de 1a Colonne engagee etant, dans 
Finterieur des monuments, de supporter une archivolte, et son (liamiatre
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.