Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106615
 39  [ AUTEL ] 
Il est une chose digne de FQIIIEIPQUB, lorsqu'on examine ces restes 
precieux, ainsi que.ccux qui nous sont encore, et en si grand nombre, 
Conserves {t Saint-Denis : clcst que, dans les dccorations des autels, dans 
tout ce qui semblait fait pour accompagner dignement le sanctuaire des 
Üglises, on s'est prcoccupe au moyen äge, surtout en France, (Vhonorer 
l'autel, plus encore par la bcaute du travail, par la perfection de la main- 
(Yceuvre, que par la richesse intrinscque des maticrcs employees. A la 
f'z'z  
a? K 
L g 
{XX NF  
L W  ä 
   
 Wwai  
 IÜlfii iäälüü 
N71 
sainte Chapelle, ce gracieux sanctuaire n'est compose que de pierre et de 
bois; les moyens de decoration employes sont d'une grande simplicite : 
du verre applique, des gaufrures faites dans une päte de chaux, des 
peintures et des dorures, n'ont rien qui soit dispendieux. La valeur reelle 
de'ce monument tient 51 Vcxtreme perfection du travail de l'artistc.Toutcs 
les sculptures sont traitees avec un soin, un art, et nous dirons avec un 
respect scrupuleux de l'objet, dont rien n'approche. N'etait-ce pas, en 
effet, la plus noble maniere d'honorer Dieu que de faire passer l'art avant 
toute chose dans son sanctuaire? et n'y avaityil pas un sentiment vrai et 
juste dans cette perfection que l'artiste cherchait ä donner a la maticre 
grossiere? Nous avouerons que nous sommes bien plus touche a la vue
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.