Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106579
 35  [ AUTEL ] 
de retro. (Yetait, comme 51 la cathädi-ale de Paris, comme ü Bourges, ä 
Chartres, 51 Amiens, 21 Arms, l'autel des reliques, qui n'avait quhneplace 
Secondaire, le niaitre autel ne devant avoir au-dessus de lui que la sus- 
pension de Feucharistie. Nous donnons (fig. 12) Felevation perspective de 
cet autel, avec la tribune, les deux petits escaliers de bois peint et dore qui 
M  fi 
f f j, W_:f1vx Äxv 
g i 
i 1 1 
il olülääüeisu pimmw sc 
accedent a la plate-forme de cette tribune voütee et a la grande chasse de 
Vermeil posee sur une credence de bois dore, surmontee d'un dais egale- 
ment de bois enrichi de dorures et de peintures. 
Nous entrerons dans quelques details descriptifs a propos de cet autel 
et de ses accessoires si importants, conserves au musee des Augustins et 
retablis aujourd'hui aleur place. L'autel n'existe plus, mais des dessins et 
une assez bonne gravure faisant partie de l'ouvrage de J erome Morand' 
nous en donnent une idee exacte. Cet autel etait fort simple. La table, 
formee d'une moulure enrichie de roses, portee sur un dossier et trois 
colonnettes, nüätait pas surrnontee d'un retable. Derriere cet autelsouvre 
une arcade formant Farchivolte d'une voüte figurant une abside et s'eten- 
dant jusqu'au fond du chevet; la grande arcade est accompagnee et contre- 
butee par une arcature a jour servant de cloture. Deux anges adorateurs 
sculptes et peints se detachent sur les ecoineons de la grande arcade, ornes 
d'applications de verre bleu avec fleurs de lis d'or. Sous la courbe ogivale 
de cet arc, sont suspendus des anges plus petits; les deux du sommet 
tiennent la couronne düäpines, les quatre inferieurs les instruments de la 
passion. L'arcature et les archivoltes en retour s'ouvrant sous la voüte 
sont couvertes d'applications de verres, de gaufrures dorecs et de peintures. 
Hist. de la sainte Chapelle royale du Palais, par M. S. Jdräme Morand. Paris, 1790.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.