Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110563
CHA PELLE 
11311 
detail superflu; clest la construction seule qui fait toute la decoration; 
et sans vouloir faire tort a Pierre de Montereau, on peut dire que si l'ar- 
chitecte (champenois probablement) de la chapelle de Saint-Germain eüt 
eu a sa disposition les tresors employes a la construction de celle de Paris, 
il cüt fait un monument superieur, comme composition, a celui que nous 
admirons dans la Cite. Il a su (chose rare) conformer son architecture 
a Fechelle de son monument, et, disposant de ressources modiques, lui 
donner toute l'ampleur d'un grand edifice. A la sainte Chapelle de Paris, 
on trouve des tatonnements, des recherches qui occupent l'esprit plutot 
qu'elles ne charment. A Saint-Germain, tout est clair, se comprend au 
premier coup dkeil. Le maitre de cette oeuvre etait sur de son art; cletait 
en meme temps un homme de goüt et un savant du premier ordre 1. L'in- 
terieui" de ce monument etait peint et les fenetrcs garnies probablement 
de vitraux colores. Inutile dc dire que leur effet devait etre prodigieux ä 
cause des larges surfaces qu'ils occupaient. Rien n'indique qu'une fleche 
surmontat cette chapelle. On voit encore ici que des places specialesetaient 
reservees dans la nef, comme a la sainte Chapelle du Palais, pour des 
personnages considerables. Il faut dire que la chapelle de Saint-Germain 
en Laye n'etait que le vaste oratoire d'un chatcau de mediocre impor- 
tance. Tousles details de ce charmant edifice sont traites avec grand soin; 
la sculpture en est belle et entierement duo a llecole champenoise, ainsi 
que les profils. 
De riches abbayes voulurent aussi rivaliser avec le souverain en elevant 
de grands oratoires independants de leur eglise. Nous avons dit que les 
abbes de Saint-Germain des Pres chargerent l'architecte Pierre de Monte- 
reau de leur batir la chapelle de la sainte Vierge pres de leur refectoire 
(voy. ARCHITECTURE MONASTIQUE, Hg. 15). Les abbes etaient seigneurs feo- 
daux, et, comme tels, voulaient imiter ce que faisait le suzerain dans ses 
1 La chapelle du chatcau de SainlfGermain en Laye est aujourd'hui fort denatu- 
ree ; les contre-forts ont etc revetus, au XVlle siecle, de placages dans le goüt du temps; 
le sol interietir a ne releve de plus d'un metrc. Lnrcature a ete detruite, ainsi que 
la balustrade exterieure. Cependant nos dessins (sauf la decoration des contre-forts, sur 
laquelle nous n'avons aucune dormi-e) presentcnt rigoureusement l'ensemble et les 
details de cette belle construction. Dcs fouilles faites avec intelligence par l'architecte, 
M. Millet, ont mis a nu les bases interieurcs. Des fragments de Farcature et de la 
balustrade ont ete retrouves; les piles ont ete degagees. Quant aux autres parties de 
Fedifice, elles sont conservees, et la construction n'a subi aucune alteration. On ne 
saurait trop etudier cette chapelle, qui nous parait etre un des exemples les plus 
caracterises de cet art du xin" siecle, au moment de sa splcndcun-Si l'on avait quel- 
ques doutes sur la date, il suffirait (le comparer ses profils et sa sculpture avec les 
profils et la sculpture des monuments champenois du xxne siccle, pour etre assure que 
la chapelle du chateau de Saint-Germain est contemporaine des chapelles ahsidales 
de la cathedrale de Reims, des parties inferieurcs du choeur de la cathedrale de Troyes, 
de la chapelle de Parchcveche de Rcims, constructions qui sont antcrienres a 12110. La 
corniche supericure et la balustrade, dont on a retrouwe des fragments, peuvent meme 
remonter in 4230.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.