Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110508
[ CHAPELLE ]  1123  
d'une finesse rarc, de gaufrures et de petites figures d'apotres en bas- 
relief sculptees dans un stuc autrefois peint. Le dallage de cette chapelle 
est entierement compose de pierres tombales. Au premier etage (fig. 2), 
un porche precedele vaisseau, comme au rez-de-chaussce. Avant 1793, au 
trumeau de la porte etait adossee une statue du Christ benissant et tenant 
YEVangiIe. Au-dessus, dans le linteau, etait sculpte un Jugement dernier, 
le Pesement des ames, et, dans le tympan, le Fils de l'Homme montrant  
ses plaies, ayant la sainte Vierge a sa droite, saint Jean a sa gauche, tous 
deux agenouilles comme a la porte centrale de la cathedrale de Paris. 
Toutes ces sculptures ont ete completement detruites 1. Le porche servait 
de communication, du cote du nord, avec les galeries du Palais royal et 
formait comme un vaste balcon couvert, de plain-pied avec Peglise. 
Lorsqu'on entre dans la sainte Chapelle haute, ce qui frappe surtout, c'est 
Pextreme legerete apparente de la construction. Au-dessus d'une arcature 
tries-riche, s'ouvrent de grandes fenetres qui occupent tout l'espace com- 
pris entre les contre-forts sous les formerets des voütes; de sorte que la 
construction ne parait consister qu'en legers faisceaux de colonnes portant 
ces voutes. Les vitraux qui garnissent les fenetres, a cause de leur puis- 
sante coloration, ne laissent pas voir les contre-forts exterieurs qui consti- 
tuent a eux seuls la solidite de Fedilice. Uarcature regnant sous les appuis 
des grandes fenetres repose sur un banc continu, et presente, dans des 
quatrefeuilles, des scenes de martyrs (voy. ARGATURE, fig. 8). Les statues 
des douze apotres, portees sur des culs-de-lampe, sont adossees aux 
piliers. A l'abside, un edicule avec cloture fut eleve derriere l'autel apres 
la mort de saint Louis , pour porter la grande chasse contenant les saintes 
reliques (voy. AUTEL, fig. H et 12). Uinterieur de la sainte Chapelle etait 
entierement couvert de riches peintures et de dorures avec incrustations 
de verres colores et dores. Mais les vitraux forment certainement la partie 
la plus brillante de cette decoratiomils sont, comme couleur et com- 
position, d'une grande beaute, quoique, dans Pexecution, on s'apergoive 
de la precipitation avec laquelle ils durent etre fabriques. 
Nous presentons (fig. 3) la coupe transversale de la sainte Chapelle du 
Palais, qui fera comprendre mieux qu'aucune description la construction 
simple et hardie en meme temps de ce charmant edifice. 
Le plan (fig. 2) indique en A l'annexe, le tresor des chartes, avec le pas- 
sage B communiquant a la chapelle. Cette annexe etait divisee en trois 
etages : celui du rez-de-chaussee servait de sacristie a la chapelle basse; 
celui du premier, de tresor et de sacristie a la chapelle haute ; et le der- 
nier (Stage, auquel on arrivait par un escalier a vis, de depot des chartes. 
Une autre porte de service, percee dans Farcature en C, mettait la galerie 
du nord longeant les prcmieres travees en communication avec la cha- 
pelle haute. Sous les deux fenetres D, D, deux renfoncernents d'un metre 
environ de profondeur sur la largeur de la travee etaient les places d'hon- 
Elles sont aujourd'hui restauräes par M. Geoffray Dechaulne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.